L'Encyclopédie Fantastique

L'Encyclopédie Fantastique

Les Dieux Mineurs


Hermaphrodite

   Hermès s'éprit un jour de la belle Aphrodite qui, à son grand déplaisir, repoussa ses avances et s'éloigna de lui. Devant la tristesse de l'amoureux éconduit, Zeus imagina un stratagème pour lui permettre de revoir l'objet de son désir et de tenter une nouvelle fois sa chance. Il envoya un aigle voler une sandale d'Aphrodite tandis qu'elle se baignait, pour qu'il la dépose aux pieds d'Hermès. La déesse, courant après sa chaussure, se retrouva donc nez-à-nez avec le dieu messager, qui renouvella ses discours séducteurs. Et cette fois-ci, Aphrodite en fut touchée.

 

Elle lui concéda une nuit d'amour, de laquelle nacquit un fils à la beauté inégalable. Il reçut comme nom un mélange de ceux de ses deux parents : Hermès et Aphrodite donnèrent Hermaphrodite. Mais l'enfant fut élevé en cachette en Phrygie, un ancien pays d'Asie Mineure, sur le Mont Ida, par les Oréades, c'est-à-dire les nymphes des montagnes. Quand finalement il sortit, devenu adulte, il s'éloigna considérablement de ses tutrices. Sa curiosité le mena jusqu'en Carie, où il découvrit une belle fontaine près d'Halicarnasse. Là se baignait une Naïade unique en son genre. Ne participant à aucune des parties de chasse proposées par Artémis et ne quittant jamais sa fontaine, Salmacis était tant obsédée par la beauté qu'elle passait ses journées entières à arranger son habitat et à se mirer dans l'eau.

 

Quand elle vit Hermaphrodite, sa passion se réveilla immédiatement et elle s'en éprit follement. Ayant perdu la tête, elle ne put concevoir un refus de la part du jeune homme et, quand il s'excusa et s'apprêta à reprendre la route, elle s'aggripa à lui de toutes ses forces. Le tirant dans l'eau, elle pria Poséidon d'unir leurs deux corps en un seul, pour qu'ils ne fassent plus qu'un pour l'éternité. Sa prière fut exaucée et Hermaphrodite devint un être bisexué, aux organes génitaux masculins mais aux hanches et à la poitrine féminines. Perturbé, il réclama à ses parents que toute personne se baignant à son tour dans cette fontaine subisse le même sort que lui, et cela lui fut accordé.

 

 

La figure d'Hermaphordite inspira considérablement l'art antique. Sa representation la plus célèbre est celle qu'en fit le sculpteur Polyclès d'Athènes, dont l'Hermaphrodite endormi fut copié un grand nombre de fois. Mais il est possible qu'elle ait été conçue à partir d'une divinité antérieure, qui apparut vers le IVe siècle avant J-C et se transmit de Chypre à Athènes. Aphroditos est une version masculinisée d'Aphrodite, arborant à la fois poitrine, pénis et barbe. Il était vénéré par des rites de travestissement lors de cérémonies dédiée à la Lune, pendant lesquelles les femmes se changeaient en hommes et les hommes en femmes. Plusieurs statuettes de femmes relevant leurs robes pour montrer leurs organes masculins attestent de ce culte.

 

 

 

/Spawy

 

 

 

 

 

 

 

 


01/03/2017
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser