L'Encyclopédie Fantastique (Blog en cours de déménagement)

L'Encyclopédie Fantastique (Blog en cours de déménagement)

La Titanomachie


Le Kaos originel

Chez les grecs le monde commence par le Kaos originel. Quelles sont les caractéristiques de ce chaos ? Il n'y a rien, tout est dans tout et les contraire ne sont pas séparés. Cela veut dire que chaque chose peut être n'importe quoi, même son contraire. Aucune forme n'existe... Bref vous n'y verriez pas grand-chose. En fait vous n'y existez pas, tout simplement et rien ne peut y exister.

Pas très folichon, il faut faire quelque chose !

 

Du Kaos surgit le titan originel : Gaïa, la Terre. La principale différence entre les titans et les dieux est que, la plupart du temps, les titans sont un élément du monde tandis que les dieux commandent à un élément. Ainsi, Gaïa est la Terre. Vous marchez sur le sol, vous marchez sur Gaïa. Une fois le règne des dieux instauré, c'est Hadès qui commande le monde souterrain. Mais quand vous rentrez dans une grotte, vous ne rentrez pas dans Hadès.
Donc la Terre apparaît. Et la Terre est très féconde. Très vite elle a son premier enfant par parthénogenèse : le ciel, c'est-à-dire Ouranos. Mais un problème massif se pose. La Terre et le ciel ne sont pas séparés. De cette manière Gaïa se retrouve perpétuellement enceinte mais ses enfants ne peuvent pas sortir en raison du céleste phallus... Au moment le plus critique, Gaïa aura dans son ventre :
-Les trois hécatonchires, aux cent bras et cinquante têtes (résultat certain de l'inceste...)
-Trois cyclopes de première génération
-Et tous les autres titans de seconde génération, dont je vous parlerai... La prochaine fois !

Dans le prochain épisode : accouchement groupé.

 

 

/Shaï-Hulud


25/06/2014
0 Poster un commentaire

La Naissance Des Titans

Lentement arrive le moment où Gaïa n'en peut plus de porter un paquet de créatures géantes en son sein. Elle commence donc à appeler ses enfants à se révolter contre leur père afin... De pouvoir sortir du ventre de leur mère. Mais aucun n'ose, effrayés qu'ils sont par la puissance du dieu-ciel ! Finalement c'est le petit dernier des titans qui va prendre l'initiative. Chronos (ou Kronos ou Cronos) répond à l'appel de sa mère qui en échange lui confectionne une faucille (l'utérus multifonction est un de ses nombreux pouvoirs) avec laquelle le fils va trancher le céleste pénis du père. Ainsi le ciel et la Terre se retrouvent séparés et les titans peuvent sortir pour imposer leur règne sur Terre.

Mais avant de parler de ce règne, parlons des autres créatures qui naissent lors de la castration d'Ouranos. Son pénis tombe dans la mer et les flots fécondés forment une écume (en mer Égée, au large de l'île de Cythère) d'où naît Aphrodite (En grec, Aphros veut dire écume). J'entends déjà l'objection "mais Aphrodite est une déesse ! Pourquoi naît-elle avant tous les autres et que fait-elle pendant tout le règne des titans ?" et je vous répondrai "elle vole jusqu'à Chypre et puis plus rien pendant un moment.". Cette incohérence au sein des mythes a une cause simple : la naissance d'Aphrodite comme je vous l'ai décrite n'est qu'une théorie parmi d'autres, qui vient du peuple grec. D'autres auteurs la placent comme étant la fille de Zeus et de Dioné (une fille d'Océan dont je vous parlerai plus tard) et une autre légende la dit née du sang de Chronos versé par Zeus (il y a encore d'autres sources mais bon, je ne fais pas un article sur Aphrodite non plus).

 

Comme j'ai beaucoup parlé d'Aphrodite et que je n'ai pas pu trouver d'image de l'accouchement groupé, je vous met "La naissance de Vénus", de Botticelli.

 

ap.jpg
Le pénis a aussi réussi à féconder bien d'autres choses. Soit la mer une seconde fois pour faire naître les Érinyes, trois divinités vengeresses, appelées Furies par les romains, et dont le rôle était entre autres de faire souffrir les condamnés des enfers. Il y avait Mégère -> "la Haine", Tisiphone -> "la Vengeance" et Alecto -> "l'Implacable", ainsi que les Géants. Un autre mythe dit que ces créatures sont nées de la fécondation de Gaïa par le sang d'Ouranos. Dans le second mythe Gaïa donne aussi naissance aux Méliades (accrochez-vous, on arrive au bout de tous ces exploits du pénis tranché), des nymphes attachées aux frênes.

Revenons maintenant à ce qui nous intéresse principalement : les titans. Le terme "titan" recouvre bien des choses en fonction des mythes. Chez Hésiode, on atteint les quarante titans et titanides (qui sont les titans féminins). C'est beaucoup et la plupart sont éminemment inutiles. Je vais donc en rester aux titans "traditionnels".
Nous partons donc sur une base de douze, ce qui est aussi le nombre des dieux de l'Olympe. Dans un ordre arbitraire, nous avons six titans et six titanides.


-> Six titans : 
-Océan, au nom aussi transparent que les eaux qu'il incarne.
-Japet, qui porte le coin ouest de l'univers avec un pied dans le monde des morts. Il mène une entreprise familiale de porteurs vous le comprendrez après.
-Crios, qui semble-t-il n'a pas d'attribution, si ce n'est comploter contre Ouranos pour le châtrer puis contre Zeus pour le renverser. Il n'est pas marié à une de ses soeurs mais à Eurybie, une fille de Gaïa et de Pontos (Pontos est un enfant que Gaïa a fait toute seule et représente le flot des eaux).
-Coéos, dont le nom signifie "Celui qui sait", symbolisait la voûte céleste)
-Hypérion, titan solaire qui représente l'astre à son zénith et le feu du soleil (pas le soleil lui-même)
-Chronos, le maître du temps, sur qui je reviendrai plus tard.


La liste est complexe mais la plupart de ces titans ont uniquement le rôle d'exister. Idem pour les titanides.

 

tit.jpg
-> Six titanides qui ont pour principale fonction d'assurer la reproduction des titans :
-Mnémosyne, qui n'est mariée à aucun titan mais qui fera partie des nombreuses conquêtes de Zeus.
-Thémis, déesse de la justice et de l'équité qui sera la seconde femme (et conseillère a plein temps) de Zeus après avoir été l'épouse de Japet. Avec Japet elle aura Atlas, le porteur du ciel (je vous avais dit que c'était de famille) qui pour l'instant ne fait rien, Prométhée et Épiméthée dont je reparlerai avec la création de l'homme, Hespéros qui ne sert à rien, et Ménétios qui n'a pas de fonction non plus.
-Théia, épouse d'Hypérion de qui naîtront Hélios, personnification du soleil parfois assimilée à Apollon, Séléné, la Lune (plus précisément la pleine Lune) parfois assimilée à Artémis, et Eos, l'aurore, suffisamment inutile pour n'être confondue avec personne.
-Téthys, femme d'Océan et personnification de la fécondité marine: ils auront ensemble plus de 6000 enfants, tous des dieux-fleuves (divinités mineures dont l'importance dépend de la taille du fleuve) ou des océanides, nymphe aquatiques mais non marines (parce que des nymphes il y en a des caisses !).
-Phébé (ou Phœbé), qui symbolise aussi la lune et qui sera aussi confondue avec Artémis. Elle est mariée à Coéos avec qui elle aura Astéria, la nuit étoilée que Zeus poursuivra jusqu'à ce qu'elle se jette à la mer pour se changer en île (premier harcèlement de ce feuilleton ! Et ce ne sera pas le dernier croyez-moi), et Léto, une future maîtresse de Zeus.
-Et enfin Rhéa, l'épouse de Chronos, de qui naîtront 6 dieux olympiens: Hestia, Hadès, Déméter, HéraPoséidon et Zeus. Tous sauf Zeus seront dévorés par leur père dans des circonstances qui vous seront contées dans le prochain épisode !

 



/Shaï-Hulud


25/06/2014
2 Poster un commentaire

Les Hécatonchires

 

Enfants monstrueux des titans originels Gaïa et Ouranos, les Hécatonchires (du grec "qui a cent mains") sont d'immenses créatures humanoïdes à cent bras et cinquante têtes (autant dire que pour marcher, c'est directement au conseil d'administration). Ils sont dotés d'une force colossale, et certains mythes les affirmant capables de soulever des montagnes.
Rejetés par leurs frères les Titans après leur naissance (collective, je vous raconterai ça un autre jour) en raison de leur difformité, ils seront libérés de leur prison du Tartare (coeur de l'enfer grec) par les dieux, enfants de ces mêmes Titans lors de la judicieusement nommée guerre des titans (ou titanomachie). Grâce à leur incroyable puissance ils aidèrent aux dieux de l'emporter sur les titans et à imposer leur règne. Ceci fait les dieux les renvoyèrent au Tartare dont ils devinrent les gardiens (gardant ainsi les Titans déchus et divers mortels punis pour l'éternité).
On retrouve des Hécatonchires dans des mythes ultérieurs, notamment Briarée qui participera à déjouer un complot monté contre Zeus par AthénaHéra et Poséidon. En récompense il reçut la main de Cymopolée, une fille de Poséidon et une dispense de garder le Tartare (parce qu'il y a mieux pour une lune de miel).

 

héca.jpghéc.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


/Shaï-Hulud


25/06/2014
0 Poster un commentaire

Les Cyclopes

Comme je vous ai déjà parlé des hécatonchires, l'heure est venue de vous parler des cyclopes, ces créatures monstrueuses qui sont leurs frères.
Leurs caractéristiques physiques sont assez basiques: très grands, très forts et un oeil unique au milieu du front (et une absence des deux autres yeux, logique).

cyc.jpgLa première chose à savoir est qu'il y a deux générations de cyclopes.

Les premiers sont les enfants d'Ouranos et de Gaïa, nés en même temps que les titans et les hécatonchires. Ceux-ci s'uniront aux dieux lors de la titanomachie (Cf article sur les hécatonchires) en fabriquant des armes. Ils offriront notamment à Zeus l'arme la plus dévastatrice de l'univers: le foudre (oui LE foudre) dont la puissance dévastatrice permettra de renverser le cours de cette guerre.
Une fois Héphaïstos (le dieu de la forge, du feu et de la technique) né, les cyclopes originels rejoindront ses ateliers pour produire les armes des dieux et divers objets avec le dieu.

 
Il existe ensuite une seconde génération de cyclopes, la plus connue, qui est entièrement constituée d'enfants de Poséidon (le petit coquin ! Poséidon d'ailleurs n'a quasiment que des monstres dans ses enfants avec les mortelles... Pas de chance.). Le plus connu est Polyphème, le cyclope dont Ulysse percera l'oeil pendant son sommeil. Ces cyclopes vivent sur des îles et dévorent les marins qui osent s'arrêter sur leurs rives.

C'est d'ailleurs Polyphème sur la photo ! Modernisé certes mais il reste un classique.

 


/Shaï-Hulud


25/06/2014
0 Poster un commentaire

La Titanomachie

Après notre petit tour d'horizon sur les titans, voici venu le temps des rires et des chants. Ou plutôt de la guerre et de la lutte parricide.
En effet ce sont aujourd'hui les enfants de Kronos et de Rhéa qui vont nous intéresser. Le titan a eu six enfants de sa titanide (à cet âge les gens étaient fidèles, mais rassurez-vous, Zeus arrive) : Hestia, Hadès, Poséidon, HéraDéméter et Zeus
Kronos savait d'un oracle qu'un de ses enfants le détrônerait du rôle de maître de l'univers. Il décida donc (parce que l'abstinence sexuelle c'est pour les faibles) de dévorer chacun de ses enfants à leur naissance. Cela fut le cas des cinq premiers olympiens. Vous pourrez facilement objecter qu'à l'époque il n'y avait pas d'oracle mais c'est là que la valeur symbolique du mythe apparaît : Chronos symbolise le temps, or le temps finit toujours par dévorer ce qu'il crée. 

 

kr.jpg
Pour la naissance de son sixième enfant, Rhéa, fatiguée de voir ses enfants impitoyablement dévorés après chaque grossesse, décide de tromper Chronos en lui présentant à la place du bébé une pierre enveloppée de langes. Pierre que Chronos s'empêche de gober (hmm, c'est plein de minéraux !). Pendant ce temps elle envoie l'enfant, Zeus, en Crête où il sera élevé par des nymphes et nourri par la chèvre Amalthée (voir le petit tableau ci-dessous, peint par Emile Crespelle en 1861).

 

am.jpg
Un jour en jouant avec la chèvre, le jeune dieu lui cassa une corne. Un peu gêné il décida d'en faire la corne d'abondance, toujours pleine de victuailles en tous genres, qui sera ensuite remise à Hadès par les nymphes. Zeus gardera toujours une grande affection pour cette chèvre, mais ne lui laissa pas d'enfants contrairement à toutes les créatures féminines dont Zeus se prendra d'affection ensuite. A sa mort elle sera changée en constellation : le capricorne.


Ayant grandi, le plus-si-jeune dieu décide d'aller secourir ses frères et sœurs, en digestion depuis plusieurs années. Il fait donc absorber une potion à Chronos qui le fait régurgiter de la pierre jusqu'aux autres dieux, qui commençaient à trouver le temps long. Les titans fuient alors sous terre et les dieux commencent à s'installer...

Seulement peu de temps après que les premiers olympiens soient montés sur leur montagne, le sol se met à trembler, la terre se craquelle et explose par endroits. Les titans resurgissent du sol et attaquent directement l'Olympe. Le combat est rude, chaque faction a derrière elle tout une partie du monde, des titans les plus mineurs aux monstres de la Terre en passant par les dieux-fleuves. Au cours de la bataille, le fleuve Styx (personnifié par une nymphe océanide) sera l'une des premières divinités à se ranger derrière les dieux et sera récompensé par divers pouvoirs supplémentaires et une place à l'Olympe.
Seulement la guerre ne progresse pas et les titans mettent les dieux en difficulté. C'est alors que les Cyclopes, ces monstres nés de Gaïa en même temps que les titans, offrent à Zeus une arme capable de changer le cours de la guerre : c'est le foudre. En effet Zeus avant d'être maître de la foudre est maître DU foudre. Ce changement de genre est très important: le foudre ressemble à un éclair en bronze que Zeus lance sur les titans. Il se transforme alors en réel éclair et foudroie les ennemis.
Les titans, vaincus, se retrouvent enfermés au fond du Tartare, l'endroit le plus profond des enfers. Les dieux sont alors libres de se partager l'univers.

 

at.jpg

Plusieurs titans échapperont toutefois au Tartare pour le meilleur et pour le pire. C'est le cas de trois frères fils de Japet : Prométhée, Épiméthée (qui reviendront bien vite) et Atlas. Atlas sera alors condamné à porter éternellement le ciel pour l'empêcher de retomber sur Gaïa. Il le portera jusqu'à sa rencontre avec Persée qui (manque de chance) portait la tête de Méduse. Atlas à ce moment refusa de laisser passer Persée et tenta de l'écraser. Pour se défendre, le héros sortit de sa besace la tête du monstre. En croisant le regard du monstre, Atlas se retrouva changé en montagne, son corps devenant roche et ses poils devenant arbres.

 


/Shaï-Hulud


25/06/2014
0 Poster un commentaire

Le Titan Prométhée

Prométhée, le Voleur de Feu.

Les Titans, que les Grecs appelaient aussi les dieux anciens, étaient les enfants du Ciel et de la Terre ; ils furent les premiers maîtres de l’univers. Ils étaient d’une taille énorme et d’une force incroyable. Ils furent pourtant supplantés par leurs propres enfants, qui devinrent les nouveaux dieux : les dieux de l’Olympe, dont le chef était Zeus. Pour prendre le pouvoir, les dieux de l’Olympe livrèrent des combats terribles contre les Titans. Prométhée était le fils du Titan Japet, mais il se rallia à Zeus.

Quand les dieux décidèrent de créer l’humanité, ils confièrent cette tâche à Prométhée et à son frère Epiméthée. Prométhée était connu pour sa sagesse et sa prévoyance ; Epiméthée, au contraire, était écervelé et agissait avant de réfléchir. Avant de créer l’homme, Epiméthée distribua aux animaux tous les dons : force, rapidité, courage et ruse, ainsi que plumage, fourrure, coquillage ou ailes. Il ne restait plus rien pour les hommes, ni carapace protectrice, ni force leur permettant de lutter contre les bêtes sauvages. Epiméthée se rendit compte de sa bêtise et appela Prométhée à l’aide.

Prométhée modela le premier homme avec de la terre, qu’il mouilla non avec de l’eau, mais avec ses propres larmes. Il voulut lui donner une forme noble et le fit se tenir debout, à l’instar des dieux. Mais l’homme sortit de ses mains nu et sans défense. Alors il décida de dérober une étincelle de feu au char du soleil et, à l’aide d’une torche, il apporta le feu aux hommes. C’était la meilleure des protections ; c’est aussi grâce au feu que les hommes purent cuire leur nourriture, se chauffer, s’éclairer et créer toutes sortes de techniques. Mais le feu est précaire, mortel, comme les hommes, et il faut constamment en prendre soin et l’alimenter.

Zeus fut mécontent de voir ainsi les hommes égaler presque les dieux. Mais il retint sa colère, parce qu’il devait beaucoup à Prométhée, qui l’avait aidé à vaincre les Titans. Il se fâcha vraiment avec Prométhée à cause d’une autre ruse de celui-ci.

Prométhée découpa un grand bœuf et en fit deux parts, une pour les dieux et une pour les hommes. D’un côté, il mit les meilleurs morceaux de viande, qu’il recouvrit de la peau de la bête, ce qui leur donnait un aspect répugnant. De l’autre, il réunit les os, qu’il enroba de graisse bien blanche et appétissante. Il proposa à Zeus de choisir entre les deux parts, et Zeus prit naturellement la plus alléchante.

Depuis lors, les hommes brûlent les os dans les sacrifices qu’ils font aux dieux. Les dieux goûtent les fumets, tandis que les hommes se nourrissent de la viande des bêtes tuées.

Zeus décida de punir Prométhée pour sa tromperie. Il ordonna à ses serviteurs, la Force et la Violence, de se saisir du géant et de l’emmener dans le Caucase. Là, Héphaïstos, le dieu forgeron, enchaîna Prométhée sur la montagne et le cloua au rocher par des anneaux de fer. Héphaïstos n’accepta cette mission qu’à contre-cœur : 
- Vois, Prométhée, ces marteaux, ces anneaux, ces liens ! Pour ton malheur et pour le mien, je vais te clouer sur cette cime sauvage. Tu n’entendras plus nulle voix d’homme. Desséché par le soleil brûlant, tu verras ton corps se flétrir. Tu resteras sur cet affreux rocher, sans repos, sans sommeil, sans ployer les genoux et sans cesser de pousser des gémissements inutiles.

Prométhée possédait un secret. Le Destin avait décidé que Zeus serait un jour chassé de son trône par un de ses fils. Mais seul Prométhée connaissait le nom de la mère qui donnerait naissance à cet enfant. Zeus envoya Hermès pour exiger que le géant révèle son secret. Mais, malgré toutes les menaces, Prométhée refuse de parler.

 

10172860_646333035448097_690269375735268435_n.jpg
Alors Zeus lui infligea des tortures encore plus affreuses. Un aigle rongeait son foie. Le foie se régénérait pendant la nuit, et tous les jours l’aigle revenait le tourmenter. Prométhée ne pouvait pas mourir, et ses souffrances durèrent de longues années. Mais rien ne put le faire céder ; son esprit restait libre, et il refusait de se soumettre à la tyrannie.

Un jour, le héros Héraclès passa par là. Il perça l’aigle d’une flèche et délivra le géant enchaîné. Alors Zeus pardonna à Prométhée et l’accueillit parmi les dieux. Mais il lui imposa de porter constamment une bague faite du fer de ses chaînes et un morceau de rocher, comme rappel de son châtiment.

 


|Hellfire|


27/06/2014
0 Poster un commentaire

La Boite de Pandore

"Je lui avais dit de pas l'ouvrir, à cette abrutie, je lui avais dit.
Mais elle a cédé à la curiosité.
Si je chope Hermès, c'est lui que je mettrai dans cette boite.
Je te raconte ça ? Contre une autre bière alors, ta meilleure, parce-que cette fois tu vas pas être déçu. Vous autres aussi, venez écouter."

 

 

Bonsoir à tous, ce soir, c'est une première pour moi. J'ai eu l'habitude de vous raconter l'histoire de créatures légendaires, plus ou moins réelles. Cette fois-ci c'est différent, je vais vous parler d'une relique.
Et comme vous semblez l'avoir remarqué, mon humeur n'est pas au rendez-vous, notez finalement qu'elle s'accorde bien avec le sujet de ce soir.

Cette fichue boite. Vous voulez savoir pourquoi votre papa est mort? Pandore. Pourquoi votre chat s'est barré? Pandore. La guerre en orient, les tyrans de l'est, la famine, la mort, la vieillesse, et tous les maux de l'humanité? Pan-dore.

 

1597163397.jpgLa première femme de l'humanité n'était sans doute pas la plus brillante.
Crée par les dieux sur l'ordre de Zeus, afin de se venger des Hommes et surtout de Prométhé (encore un dégourdi celui-là) elle fut composée de toutes pièces à partir d'argile et d'eau, et chacun des dieux y mit de sa patte. Les plus destructeurs de ces cadeaux furent la curiosité et la perfidie d'Hermès.
Elle fut mariée au frère de Prométhée, Épiméthée, qui avait visiblement oublié que son frère lui avait fat jurer de ne rien accepter de Zeus, et des Dieux en général d'ailleurs, puisque cette femme avait dans ses bagages un coffre. Forgé par Héphaïstos, cette fichue valise était la boite de Pandore, et bien qu'il lui fut interdit de l'ouvrir, Hermès avait bien sûr pris soin de la rendre irrécupérablement curieuse. Saleté de messager. Elle ouvrit la boite, et tous les maux de l'humanité furent libérés à jamais et se répandirent sur la terre des mortels. Nous.
Et vous voulez connaître la chute? La boite contenait aussi l'espérance. C'est la seule chose que cette empotée a réussi à contenir après avoir ouvert la boite. Une cruche je vous dis.

 

Cette boite représente beaucoup. Elle est l'illustration parfaite du tabou, l'interdit ultime qu'il ne faut pas transgresser, sous peine de subir de lourdes conséquences. Une simple traction sur le couvercle a suffit à nous condamner à une éternité de souffrance.

Illustration de Pandore ouvrant sa fichue boite, par J. W. Waterhouse.

 

Et nous, on casque pour les autres. Je vous laisse, j'ai un Dieu à engueuler, et deux ou trois mortels à gifler.

 

 

 

/Un vagabond immobile


04/07/2016
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser