L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV en page d'accueil.

L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV en page d'accueil.

Le Centaure

   Bonjour et bienvenue dans ce nouveau cours du fantastique. Dans notre métier, il y a deux types de créatures : il y a celles qui ont un flingue et les autres qui creusent. Euh, non, erreur de script. Il y a celles qui sont méconnues et que nous vous faisons découvrir et il y a celles que tout le monde connaît, ou croit connaître. Celle du jour fait partie de la deuxième catégorie. Je veux dire que l’article tient en un seul mot : centaure.

Si le terme de centaure a peut-être initialement désigné toutes les créatures hybrides de la mythologie grecque, il a fini par ne correspondre qu'à la seule espèce qui ne possédait pas de nom propre. Le centaure est donc désormais un hybride entre un cheval et un homme de très grande stature, avec la forme que vous connaissez tous : un torse d’homme et un corps chevalin qui fait des ravages chez la gente féminine (je laisse vos imaginations perverses travailler). Son origine n’est pas totalement définie. Les deux versions les plus répandues sont, d’une part, celle d’héros grecs random (qui ne sont pas très connus donc on s’en tape le coquillard) qui fécondent une jument, et d’autre part, celle d’une divinité qui aurait puni un type, random lui aussi.

13466463_1058031447611585_4885622664250773346_n.jpgDans tous les cas, on obtient un être qui se caractérise par sa sauvagerie et sa puissance. Par sauvagerie, j’entends que le centaure est assez secret, animal, farouche. Il ne s’entend pas bien avec les hommes. En effet, on a l’image du centaure proche de la nature alors que l’humain est plutôt du côté de la culture (qui détruit un petit peu la nature). Si l’on devait faire un rapprochement douteux, on pourrait dire que le centaure est à la Grèce Antique ce que la caricature de l’amérindien est aux Amériques. Il dégage aussi un sentiment de puissance. Déjà par son imposante stature, mais aussi pour son côté sauvage, comme on vient de dire. Et ce n’est pas qu’un sentiment, parce qu’il est réellement puissant. Doté d’une masse musculaire somme toute importante (le cheval c’est trop génial !), d’une grande connaissance de son environnement et doué pour le maniement des armes, il vaut mieux ne pas faire du centaure son ennemi. De plus, on peut rajouter qu’il est loin d’être un imbécile !


Bref, je n’ai pas internet en ce moment et vérifier mes propos n’est pas aisé. Tout cet article repose sur ma mémoire et plusieurs points sont faillibles. Mais je vous dois bien un article de temps en temps. Sur ce, le cours est terminé et à bientôt pour une nouvelle leçon.

 

 


/Le Prof



22/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres