L'Encyclopédie Fantastique

L'Encyclopédie Fantastique

Le Feu Follet

   Fais pas le con, la casse pas, y'a un feu follet dedans. Si tu sais, un feu follet. Non c'est pas vide, il dort c'est tout. Tu sais pas ce que c'est? Je te le dis à toi et à tes clients si tu me sers une pinte à l'œil.

 

Bon, bonsoir à tous, regardez bien ceci. Là, il est éteint, mais à l'intérieur de cette jarre, il y a un feu follet, un vrai de vrai. On dit des tas de choses sur ces créatures surnaturelles, et la plupart sont vraies.

Ils ressemblent à des gerbes de flammes bleutées ou jaunes, parfois vertes, et persistent quelques secondes, ou quelques minutes pour les plus rares. Ils lévitent, proches du sol, mais étrangement, n'enflamment rien, et ne produisent aucune fumée. Il faut dire que la grande majorité apparait au dessus des lacs et étangs.

En fait un grand folklore s'est construit autour de ces apparitions fantômatiques. Il s'agirait en occident, d'âmes coincées dans le purgatoire, qui finiraient peut-être par en sortir à force de prières. En Albion, plus au nord donc, on les appelaient des Jack-o'-Lanterns, des petits garçons fantomatiques, portant des lanternes. Enfin, tous ont la particularité de perdre les voyageurs, quel que soit l'endroit du globe où l'on observe le phénomène. Mais en orient, comme en occident, au nord comme au sud, on ne peut observer ce phénomène qu'à quelque centimètres du sol (ou de l'eau donc) et il n'apparait que dans les marais, les cimetières, et les forêts vieillissantes. 

 

La légende raconte, que pour les semer, il suffirait de planter une aiguille dans le sol. Le feu follet poursuivant, se sentirait alors forcé de passer par son chas, vous donnant largement le temps de vous enfuir. Dans l'eau, une pierre lourde fera l'affaire si vous la jetez suffisamment proche de leur... "corps".
Et c'est là que le fantastique se frotte à la réalité, puisque ces gerbes de flammes sont effectivement... Des flammes. Du feu, j'entend. Il s'agit en fait d'un gaz ( du méthane sans doute), produit par la décomposition des organismes sous terre, qui remonte à la surface et s'enflamme spontanément. Ce qui explique sa présence principalement dans les cimetières et les marécages.

 

Bonne question, si je l'ai capturé, malgré mon scepticisme, c'est parce que parfois, les explications scientifiques manquent de... panache, et j'éprouve un profond plaisir à tourner les mythes en ridicule. Hein, comment? Ben j'ai planté une aiguille dans le sol, et j'ai mis le flacon devant, quelle question.

 

Bon, je vous laisse, je vais me coucher. Votre serviteur, ou presque, vous salue bien bas.

 

 

 

/Un vagabond Immobile



24/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres