L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV sur le nouveau blog !

L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV sur le nouveau blog !

Les Erynies

   Les Erynies (ou Erinyes, je n'ai pas trouvé deux fois la même orthographe) sont reconnaissables à leurs cheveux faits de serpents (à ne pas confondre avec les Gorgones), leurs grandes ailes (à ne pas confondre avec les Sirènes et les Harpies), le sang coulant de leurs yeux (à ne pas confondre avec vous le matin), leurs fouets (à ne pas confondre avec votre partenaire SM favori) et leurs torches.

Divinités primitives, filles de Gaïa et du sang versé d'Ouranos, elles formaient un trio dont les membres répondaient aux doux noms de :
-Mégère, dont le nom signifie "La haine" en grec,
-Alecto, l'implacable,
-Tisiphone, la vengeance.

10277562_890062061075192_3255407051378793146_n.jpg

Vivant au cœur de l'Erèbe (une région des Enfers), celles-ci avaient pour rôle d'incarner la punition surnaturelle. Personnifications de la vengeance, elles montaient sur Terre pour traquer les criminels et les hanter jusqu'à leur mort précoce. D'ailleurs, la mort ne les arrêtant pas, elles poursuivaient le malheureux dans l'au-delà pour le persécuter dans l'autre vie. Elles tourmentaient, frappaient et faisaient sombrer dans la folie leurs victimes, qui étaient soit des gens ayant outré les dieux, soit des hommes frappés d'une malédiction, même si celle-ci n'était pas d'origine divine. Elles étaient craintes des humains, qui se savaient tous susceptibles d'être un jour poursuivis par le monstrueux trio. Et les dieux n'avaient qu'aversion et répulsion pour ces créatures incontrôlables à la haine infinie. Insensibles à la prière, aux supplications et aux sacrifices, elles traquaient sans relâche quiconque avait déchaîné leur furie.

Les Erinyes ont un rôle dans certains mythe, comme lorsqu'elles poursuivent Oreste après que ce dernier a assassiné Agamemnon. Mais bon je ne suis pas là pour vous raconter cela, lisez un peu d'Eschyle voyons ! Je ne vais pas le faire moi-même parce que ça a l'air long.

   En dépit de leur mépris pour ceux qui les vénéraient, les Erynies faisaient l'objet d'un culte. Des sanctuaires étaient bâtis pour tâcher d'apaiser leur fureur et certains les nommaient "Euménides" (les bienveillantes), dans un faible effort pour les inciter à se conformer à ce nom... Les latins les nommaient Furies, ce qui semble bien plus réaliste.

Ne vous faites pas maudire ! Pas par un dieu en tout cas.

Ps: l'image est une des gravures de l'Enfer de Dante. 

 


/Shaï-Hulud



28/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres