L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV en page d'accueil.

L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV en page d'accueil.

Anubis

   Bien le bonjour, vous qui avez soif d’histoires. Je m’en viens vous désaltérer avec une dose d’Égypte Antique. Vous ne pouvez pas savoir quel mal j’ai eu à écrire cet article ! En effet, nous allons parler d’un dieu omniprésent (oui, j’ose le dire !) dans l’histoire de la mythologie égyptienne. Aujourd’hui, nous plongeons dans l’autre monde pour rencontrer Anubis.

14670858_1154085581339504_4142155145605207366_n.jpgLe culte d'Anubis a été le plus long que j’ai jamais pu étudier jusqu’alors. Il remonte à l’origine de la mythologie, c’est-à-dire plus ou moins le XXXIIè siècle avant J-C, et s’arrête entre les IVè et VIè siècles après J-C, donc entre les années 300 et 500 de notre ère. Et retracer près de quatre mille ans de culte, c’est un travail de forcené ! Vous comprendrez alors pourquoi cela fait trois ou quatre fois que je réécris cet article.

Bref, Anubis est connu et reconnu comme le dieu passeur de l’autre monde. Il est principalement identifiable à son attribut animal, le chacal, ce qui fait de lui l’un des plus anciens cynocéphales jamais répertoriés ! Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un cynocéphale, allez voir l’article correspondant pour commencer ; ensuite il vous suffira de savoir que c’est un homme à tête de chien (et non pas un homme à tête de chinois, un sinocéphale, comme me l’écrivait Spawy). Anubis est fils de… ben de qui vous voulez, selon votre préférence : de la vache primordiale Hésat, nourrice du soleil qui donne naissance aux rois sous forme de veaux d’or, ou de l’union improbable de Râ et Nephtys, ou encore de l’adultère entre Nephtys et Osiris.
Quand Seth tue et démembre Osiris, Anubis fait partie du squad qui va chercher les morceaux du boss et c’est lui qui le momifie, entamant ainsi cette mode funéraire qui fait la joie des vendeurs de costume d’Halloween et des cinéastes d’horreur. Du fait de sa grande dextérité à créer des momies, c’est-à-dire à rendre les corps imputrescibles et immortels, on lui a attribué un poste dans l’autre monde (lequel correspond grosso-modo au nôtre), appelé aussi « le Bel Occident ». Anubis est également le chef des nécropoles (thanks captain obvious) et la divinité protectrice de Cynopolis (non Spawy, c’est la cité du chien, pas du chinois).

Il y a tant de choses à dire sur lui qui peuvent être contradictoires que je vous laisse rechercher les à-côtés par vous-même. Je me réserve néanmoins le passage ultra important de la pesée de l’âme, mais ce sera pour l’ultime article de cette saga égyptienne. Je finirai quand même en affirmant qu’Anubis se place sur mon podium des divinités badass, ne serait-ce que pour sa longévité ! Sur ce, je suis crevé et je vais me coucher pour un repos que j’espère n’être pas mon dernier.
 
 

/Le Prof


24/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres