L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV sur le nouveau blog !

L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV sur le nouveau blog !

Chroniques d’Arda : Classification des Elfes

   Bien le bonjour à tous dans cette nouvelle chronique ! Aujourd’hui nous allons aborder un thème bien fat, un thème sponsorisé par Doliprane : les elfes.

 

Les elfes sont  les premiers nés d’Ilúvatar. C’est-à-dire que ce sont les premiers êtres physiques doués d’intelligence et d’un langage. Quand Ilúvatar imagine les elfes pendant le Chant des Ainur, il les imagine immortels, beaux et sages, contrairement aux hommes qui recherchent le pouvoir. Ils naissent près du lac Cuiviénen. Et là commence une classification compliquée. Car oui, Tolkien aime classifier. Et il aime les langues, en bon professeur d’anglais amoureux de la lettre et du langage qu’il est. Du coup, il donne des noms en elfique ET en langage commun (le français pour nous) aux différentes classes d’elfes. Retenez aussi que l’elfique va changer selon les époques et les familles d’elfes, ainsi partons-nous du Quenya (l’elfique ancien) pour arriver au Sindarin (l’elfique du Troisième Âge) en passant par plein de genres de patois elfiques mineurs.

 

À leur naissance donc, les elfes sont appelés les Quendi. Vient alors Oromë qui les invite à Valinor. Certains le suivent, d’autres non. Ceux qui restent en Terre du Milieu sont appelés les Avari, ceux qui suivent le Vala sont nommés les Eldar. Il y a ceux qui vont jusqu’au bout du voyage, les Calaquendi (les elfes de lumière) et ceux qui ne le finissent pas et retournent finalement en Terre du Milieu, les Moriquendi (les elfes de la nuit).

 

Parmi les elfes de la nuit on rencontre les Sindar, les elfes gris avec à leur tête Thingol (qui a vu la lumière des Arbres de Valinor) et Melian (une Maia qui épousa Thingol). Il y a aussi les elfes sylvestres, les Nandor, menés par Lenwë ; les Laiquendi, les elfes verts de Denethor ; les Falathrim de Cirdan, qui s’arrêtent au bord de la mer... Ils sont répartis en plusieurs familles à cause de leur stationnement géographique, mais là encore, la géographie chez Tolkien est compliquée (le monde change du tout au tout selon l’époque) donc je ne préciserai pas plus. 

 

Parmi les elfes de lumière, il y a trois familles. Les Vanyar (les blonds) d’Ingwë, qui sont les premiers partis et arrivés à Valinor et qui y restent à jamais. Ils ont la particularité de tous être blonds grâce à la lumière des arbres. Il y a ensuite les Noldor (les sages) de Finwë, qui sont les seconds arrivés mais qui ensuite sont repartis, pour revenir amputés de plusieurs membres de leur famille. Les derniers arrivés à Valinor sont les Teleri (littéralement les derniers) des frères Olwë et Elwë, qui sont les plus nostalgiques des Terres du Milieu et de la mer. Ils seront d’ailleurs les plus grands charpentiers de navires de tous les temps, avant que les Noldor ne les trucident.

 

11905383_887243671357031_773692405799271281_n.jpg

   

Voilà en gros la classification des elfes. Je ne parlerai pas de leur histoire car il y a beaucoup de noms, beaucoup à dire et trop peu de Doliprane. La prochaine chronique leur sera également consacrée, d’une façon plus historique et moins naturaliste. Sur ce je vous laisse à vos cachets de paracétamol, bons baisers depuis Arda.

 

 

 

/Le Prof



28/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres