L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV sur le nouveau blog !

L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV sur le nouveau blog !

Chroniques d’Arda : Les Valar

  Bien le bonjour jeunes gens assoiffés de merveilles ! Aujourd’hui, vous ne serez pas déçus car nous allons parler des êtres les plus magnifiques après Eru-Ilúvatar : les Valar. Souvenez-vous qu'Ilúvatar a créé des êtres purement spirituels que l’on nomme les Ainur, et que certains de ces Ainur sont descendus sur Arda (la Terre, si vous avez bien suivi). Mais les Ainur ne sont pas tous de même puissance. De ce fait, on distingue dans les Ainur descendus sur Arda les Valar et les Maiar. Les Valar sont les rois et reines d’Arda, les dieux de ce monde qui veillent à ce que les visions du Chant des Ainur se réalisent. Parmi eux on distingue les Aratar, qui sont les principaux et les plus puissants des Valar, et les autres. Les Valar sont des êtres purement spirituels, même s’ils peuvent prendre différentes formes physiques. Donc, en théorie et même si eux se donnent parfois des genres, ils ne sont ni mâle ni femelle.
Mais il y a d’autres Ainur, qui ne sont pas assez puissants pour être des Valar. Ce sont les Maiar. Ils sont au service des Valar et chaque Vala (singulier de Valar) se voit « équipé » d’un ou de plusieurs Maiar. Parmi ceux-ci, on retient quelques noms seulement : Ossë, Uinen, Melian, Curumo, Olórin, Aiwendil, Alatar et Pallando, Sauron, etc.

  

artfichier_776322_5036888_201508062746890.jpgLes Valar sont ceux des Ainur qui ont choisi de vivre sur Arda, pour préparer celle-ci à la venue des Enfants d’Ilúvatar et pour les accueillir. Ils sont quinze au début. Mais, comme on l’a vu lors de la dernière chronique, Melkor se détourne du bien, cherchant à conquérir puis à détruire Arda et devenant ainsi Morgoth, le Noir Ennemi du monde, en ancien elfique. Sur les quatorze restants, on en distingue huit : les Aratar, c'est-à-dire les exaltés, toujours en ancien elfique, qui sont incroyablement puissants.

 

Le premier des Aratar, et donc des Valar, est Manwë Súlimo, roi des Valar et de l’air. C’est le plus noble des Valar. Il commande les cieux et observe tout depuis sa demeure du Taniquetil (la plus haute des montagnes qui encerclent Valinor, le pays des Valar). Ce qu’il ne peut pas voir, il le sait grâce aux autres Valar, ou bien grâce à ses aigles géants (oui, ceux qui aident Gandalf). Il fait tout son possible pour protéger les Enfants d'Ilúvatar de la domination de Melkor et de Sauron. Il est décrit comme très grand, d'une beauté grave, avec des yeux bleus étincelants, portant des habits sertis de saphirs et un sceptre également bleu. Il est le compagnon de Varda Elentári.

Varda est donc la compagne de Manwë. Elle est la reine des étoiles (ce que signifie Elentári, en ancien elfique), ce qui explique que les elfes l’adorent. En effet, la première chose qu’ils virent à leur arrivée sur Arda fut le ciel étoilé créé par elle. Varda et Manwë ont plusieurs Maiar à leur service, mais celui que l’on retient est Olórin, plus connu sous les noms de Mithrandir ou Gandalf.

 

Vient ensuite Ulmo, le roi des eaux, des mers et océans. Il n’a pas de compagne et préfère vivre dans les calmes fonds océaniques qu’à Valinor. Il ne prend que rarement une forme physique mais ses apparitions sont quelque peu impressionnantes. « […] telle une haute vague qui s'avancerait sur les terres, un heaume noir couronné d'écume et une cotte de mailles où l'argent ruisselle, moitié d'ombres vertes. », peut-on lire dans le Silmarillion. Il connaît tous les besoins et toutes les souffrances d’Arda grâce aux fleuves, lacs et rivières. Il est aidé de deux Maiar nommés Ossë et Uinen, représentant respectivement la tempête et le calme.

 

Il y a aussi Aulë le forgeron. Roi du feu et de la terre, il est un maître dans tous les arts, égalant Melkor. C’est le trio formé par Manwë, Ulmo et lui qui créa Arda, mais il mit seul au monde la race des nains, avant même l’arrivée des elfes. Eru-Ilúvatar, perplexe face à la création d’Aulë qu’il n’avait pas prévue, demanda à ce dernier de les détruire. Aulë voulut obtempérer et avait le marteau en main quand Eru l’arrêta net, constatant que les nains étaient devenus des êtres vivants à part entière. Ils craignaient en effet pour leur vie et tentaient de se cacher. Mais il ne permit leur apparition sur Arda qu’après la venue des elfes. 

Aulë est le compagnon de Yavanna Kementári, la reine de la nature, des fruits et des arbres. C’est elle qui donne naissance à toute végétation sur Arda. Elle est aussi la mère des deux arbres de Valinor (ses plus grandes créations, jamais égalées depuis). Des Maiar aidant Aulë, on en retient principalement deux : Curumo (plus connu sous le nom de Saruman) et Sauron (oui oui, le même Sauron que dans les films).

 

S’ensuit Oromë, Vala de la chasse. Il a pour attributs un cheval nommé Nahar, père des Mearas, la race des chevaux les plus purs et les plus rapides, et une trompe de chasse nommée Valaróma. Il aime les Terres du Milieu où il monte Nahar pour affronter les créatures de Melkor. C’est durant l’une de ses chasses qu’il découvre par hasard les elfes, qu’il ramènera par la suite à Valinor (pour une part du moins). Il est le compagnon de Vaná, la Toujours-Jeune, sœur de Yavanna. Vaná n’est pas une Aratar.

 

Vient ensuite Námo, que tout le monde appelle Mandos, juge des morts. Autrement dit, c’est Hadès. Il est le compagnon de Vairë la tisserande, dame du temps, qui n’est pas une Aratar.


La dernière Aratar est Nienna, Vala des lamentations et des pleurs, du deuil quoi. Elle aida Yavanna à créer les arbres de Valinor.

 

valar 1.png

 

Les autres Valar sont presque insignifiants, je vous invite donc à consulter les œuvres pour en savoir plus (au pire, wiki est ton ami). 

 

 

 

/Le Prof

 

 

 

 

Pour aller plus loin : Les Maiar !



06/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres