L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV en page d'accueil.

L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV en page d'accueil.

Draco Magnus

   Les dragons évoqués dans le texte biblique sont tous rattachés au mal, au péché, jusqu'à être parfois l'incarnation de Satan lui-même. Draco Magnus n'échappe en aucun cas à cette règle. Incarnation du mal absolu, ce dragon de couleur rouge sera terrassé par l'archange Saint-Michel à la fin des temps. 

 

ailes-dragons-lutte-armes-art-fantastique-armures-lart-épées-ange-485x728.jpg
Au chapitre 12 de l'Apocalypse de Jean, une femme "revêtue du soleil, la lune sous ses pieds et une couronne de douze étoiles sur sa tête" apparaît enceinte et sur le point d'accoucher. Elle est une image de la Vierge Marie enfantant Jésus mais, péril, Draco Magnus s'approche d'elle avec l'intention de dévorer le nourrisson qui viendra. Cette bête terrifiante est décrite alors comme "un énorme dragon rouge feu, à sept têtes et dix cornes, chaque tête surmontée d'un diadème". 
Au dernier moment, l'enfant est soustrait par Dieu à la morsure de Draco Magnus et l'archange Saint Michel, accompagné de ses anges, est envoyé sur place pour combattre le dragon. Draco Magnus est lui-même soutenu par une armée de démons lorsque la lutte s'engage. "Le dragon riposta avec ses anges, mais ils eurent le dessous et furent chassées du ciel. On le jeta donc, l'énorme dragon, l'antique serpent, le diable ou le Satan comme on l'appelle, le séducteur du monde entier ; on le jeta par terre et ses anges furent jetés sur lui." Draco Magnus est finalement enchaîné et destiné à rester prisonnier durant mille ans.

 

Pour la petite anecdote, il est dit que le combat se déroule en Bretagne, sur l'ancien mont Tombe. Au VIIIè siècle, Aubert, l’évêque d’Avranches, reçut en songe la visite de Saint Michel qui lui ordonna de construire un autel sur les lieux de sa victoire à venir contre le Mal, mais le pauvre évêque, en constatant l'état délabré et instable de l'endroit, crut à une farce démoniaque et n’obéit pas. Saint Michel revint une deuxième fois, sans plus de succès. Alors, furieux, il décida la troisième fois de laisser une preuve de son passage : il appuya son index si fort contre le front d'Aubert d'Avranches qu'il y fit un petit trou circulaire. Etrangement convaincu, l'évêque fit alors rapidement construire un oratoire en forme de grotte, autour duquel fut ensuite bâtie la cité du mont Saint-Michel ! C'est ainsi que le mont Tombe devint celui que nous connaissons aujourd'hui tous sous le nom de l'archange. Et le Mont Saint-Michel attend que les évènements de la fin du monde viennent accomplir son destin.

 

 


/Spawy



11/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres