L'Encyclopédie Fantastique

L'Encyclopédie Fantastique

Science-Fiction


Le Xénomorphe

Alien 1.jpg"-Aujourd'hui on retourne à la SF !
-Back to the future donc !
-Je n'osais pas la faire...
-Heureusement que je suis là."

 



Et oui aujourd'hui je vous ramène à la SF et à l'un de ses monstres sacrés, l'extraterrestre qui a terrifié une génération, la créature au crâne le plus phallique de l'univers, l'Alien par excellence: le Xénomorphe.

Né en 1979 devant la caméra de Ridley Scott mais conçu sur la table à dessins d'un dessinateur suisse à l'univers plus que glauque, Hans Ruedi Giger (ayant aussi travaillé sur le film Dune, je garde mes références), le Xénomorphe a fait sa petite révolution dans les créatures extraterrestre tout comme son film l'a fait dans le registre de l'angoisse.

En effet le Xénomorphe est un alien parmi les extraterrestres *rit* : là où les récits de science-fiction nous avaient habitués à des envahisseurs dotés d'une technologie dépassant largement celle de l'humanité, cette créature ressemble bien plus à une bête sauvage. Son intelligence est celle d'un insecte social (comme une fourmi): il attaque tout ce qui n'est pas de son espèce et n'a aucune conscience individuelle, la communauté passe avant tout.

En revanche ses spécificités physiques font frémir (nous nous cantonnerons ici à la description du spécimen standard, issu d'un humain): un spécimen adulte a une forme humanoïde avec deux bras et deux jambes dotés de griffes ainsi qu'une longue queue se terminant en pointe. Son dos comporte quatre appendices en forme de tuyaux (dont mes recherches n'ont pas permis de trouver l'utilité, mais qui rendent plutôt bien).
Sa longue tête ne comporte ni nez, ni yeux ni oreilles. Tout comme les fourmis il possède des organes sensoriels lui permettant de percevoir les phéromones des êtres vivants autour de lui et de frapper avec force et précision.
Le bas de son visage n'est qu'une bouche aux crocs brillants comme du métal. Sa langue peut sortir pour frapper avec violence quiconque passe à sa portée et est de plus dotée d'une petite mâchoire à son extrémité. Sa salive peut se solidifier pour former un nid ou immobiliser certaines victimes vivantes.
Il peut aussi cracher de l'acide à longue portée (à la manière d'un cobra). Son sang étant entièrement composé de ce liquide corrosif, la moindre blessure d'un alien peut grièvement blesser son agresseur et percer la coque du vaisseau dans lequel le combat se déroule.
Sa peau est recouverte de silicium, ce qui le protège comme une armure. Enfin il se déplace avec vitesse et furtivité dans tous les milieux même dans l'eau.
A sa forme adulte après 10 jours de croissance, il mesure jusqu'à 2m50. Cette taille ajoutée à ses caractéristiques physique achève d'en faire le prédateur ultime.

Pour éviter de trop vous perdre, je vous parlerai des autres formes du Xénomorphe dans d'autres articles. Le prochain sera la Reine !

Surveillez ce qui bouge sous votre lit.

 

 


/Shaï-Hulud


25/06/2014
0 Poster un commentaire

La Reine

"Aujourd'hui je vais vous pondre un article absolument dantesque.
-De une ta blague est nulle, de deux je sais que tu utilises cet adjectif n'importe comment.
-Je ne t'écoute pas, je fais l'autruche."

 



Alien 2.jpgComme je vous l'ai dit précédemment, les aliens ont un comportement et une structure d'insectes sociaux. Chaque alien ne vit qu'au service du nid le plus proche ou de la préservation de son espèce. Ainsi comme c'est le cas des insectes en question, les aliens ont une reine qui a un rôle reproducteur, pondant des œufs pour le reste de la colonie.

Ses caractéristiques physiques sont très impressionnantes ! Si elle partage de nombreuses caractéristiques avec le Xénomorphe classique (forme humanoïde, double mâchoire...), sa taille excède facilement les 4.5 mètres pour une longueur de 15 mètres (en incluant ses organes reproducteurs dont je parlerai plus bas). Sa queue peut mesurer jusqu'à trois mètres avec une pointe de 50 centimètres.
De plus sa tête est bien différente de celle du Xénomorphe classique, car sa forme évoque celle d'un bouclier et elle est très innervée ce qui pourrait avoir plusieurs usages: une préhension très fine de son environnement (rappelons que les aliens n'ont pas d'yeux) ou encore une communication télépathique avec le reste du nid (cette hypothèse n'est toutefois jamais formulée explicitement dans la série de films).
La Reine dispose en outre de deux bras supplémentaires au niveau du thorax, mais d'une taille et d'une force largement inférieure à celles de ses bras primaires. Leur utilité reste mystérieuse toutefois deux hypothèses sérieuses s'offrent à nous: ils auraient un rôle nourricier (mais dans ce cas pourquoi ne pas utiliser les bras primaires ?) ou seraient un simple reste évolutionnel qui s'atrophie à chaque génération.

Parlons maintenant de sa fonction reproductrice. Une fois née, la Reine atteint sa taille adulte en six heures (rappelons sa taille et sa longueur... Le bambou ne fait pas le poids). Pendant les 24 à 36 heures suivante, la Reine fabrique de la résine qui lui sert à construire "son trône", et la place autour d'elle de manière à pouvoir supporter son poids et celui de l'abdomen pondeur. Enfin se développe ledit abdomen en quelques jours. Moins d'une semaine après sa naissance, la Reine est adulte et prête à pondre. De plus il n'y a pas de processus de fécondation, la Reine naît fertile, il n'y a pas de mâle chez les aliens.
On estime que la reine mène un cycle de ponte de 250 œufs. Ce nombre atteint, son abdomen se nécrose (puisque la Reine ne peut être fécondée de nouveau) et une nouvelle Reine prend sa place.
Pendant toute sa période de ponte, la reine est protégée par des "Prétoriens", des aliens ne présentant que peu de différences avec les autres mais ayant tout de même la capacité de transformer leur corps pour remplacer la reine en cas de mort précoce de celle-ci. Ce processus de transformation est dit "complexe", excuse commode pour ne pas l'expliquer (surtout que cela n'arrive dans aucun film).

En cas de danger, la Reine peut se débarrasser de son abdomen pondeur (ce qui est le cas sur l'image) et devenir un prédateur encore plus mortel que les simples xénomorphes. Sa capacité à se déplacer furtivement en dépit de sa grande taille, et sa force titanesque font d'elle un ennemi redoutable.

 

 


/Shaï-Hulud


25/06/2014
0 Poster un commentaire

Le Facehugger

"-Après environ trente minutes de recherches, j'abandonne l'idée de trouver une "belle" image de facehugger, je décide donc d'en trouver une "pas trop moche".
-Pour une fois je suis d'accord avec toi...
-Bref nous allons faire un article intéressant tout de même !
-Là je ne suis plus d'accord."

 

Alien 3.jpg
C'est donc avec tendresse que je vais vous parler d'une des créatures les plus affectueuses de la science-fiction mais bien malheureusement évitée par la plupart des êtres dotés d'un instinct de survie : le facehugger (aggripeur de visage en français).
Après avoir fait l'adulte et la maman, nous allons clore le cycle alien dans une explosion (ha ha, si vous ne savez pas comment marche la reproduction chez les aliens, vous rirez après). Donc nous nous étions arrêtés à l’œuf amoureusement pondu par la Reine (l'adverbe est de moi). Nous avions aussi mentionné le nid fait de résine par la reine et les ouvriers, et dans ce nid il n'y a pas que des œufs : il y a aussi des "hôtes" capturés par les guerriers et incorporés dans les murs dont seul le tronc et la tête sortent. Pourquoi des hôtes me direz-vous ? Parce qu'entre l’œuf et le bébé alien, il y a un stade intermédiaire et c'est le facehugger.

L’œuf diffuse en permanence une sorte de fumée qui sert à détecter d'éventuels mouvements. Quand quelque chose qui n'est pas un alien bouge à côté de lui, l’œuf s'ouvre.
En sort alors une créature de la taille de deux mains humaines qui dispose d'une queue qui lui sert à bondi pour s’agripper au visage de l'imprudent qui passe près de l’œuf (ou du pauvre homme incrusté dans le mur de résine...). Les 8 doigts se rabattent alors tout autour de la tête et la queue s'enroule autour du cou.


Alien 4.jpg*Atelier pratique inédit : toi aussi colle tes deux poignets et promène-toi dans la maison en essayant de mettre tes mains sur la figure du premier être que tu croiseras: effet garanti ! La page décline toute responsabilité en cas de gifle, de perte de vie sociale ou de mort dans d'atroces souffrances*

 

Une fois qu'elle s'est mise en place (ce qui se fait en quelques secondes), il est extrêmement difficile de se débarrasser de cette horreur: comme tous les aliens elle a un sang acide qui fait réfléchir à deux fois avant de la tuer (sachant qu'elle est sur le visage de quelqu'un, cela lui serait tout aussi fatal...) et les tentatives pour l'enlever sans le tuer sont tout aussi périlleuses, la queue se resserrant pour étrangler la victime à la moindre tentative.

Comme vous l'avez compris, le facehugger tient énormément à s'accrocher au visage d'un humain (ou autres créatures folkloriques). Pourquoi me direz-vous ? Et bien c'est tout simplement pour enfoncer sa trompe dans la gorge de sa victime (si vous y voyez une forme d'allusion phallique ce n'est pas uniquement que vous êtes dégoûtant: la saga Alien dans son intégralité file le thème du viol que ce soit dans la forme des créatures ou dans leur mode de vie) afin de pondre en lui un oeuf contenu dans les deux poches en bas du corps de la créature). Sachant que c'est lent de pondre dans l'estomac de quelqu'un (vous avez essayé ? Oui c'est long !) et que la créature n'a aucun intérêt à tuer son hôte, la trompe fournit nutriments et dioxygène à la victime.
Le temps de ponte est très variable d'un film à l'autre: cela semble durer plus d'une journée dans le premier film, mais dans les Alien vs Prédator ou encore dans certains jeux cela prend moins de quelques minutes. Chacun se fait l'avis qu'il veut en attendant de trouver un facehugger.

Une fois l'oeuf pondu, la créature se détache et meurt (elle ne pond qu'une fois).

Après quelques heures durant lesquelles le pondu ne manifeste aucun autre symptôme qu'un certain appétit, ce dernier est pris de convulsions et sort de son thorax avec une certaine violence un bébé alien, aussi nommé chestburster (exploseur de poitrine en VF... Je vous avais dit que notre cycle se terminerait dans une explosion). L'hôte ne survit pas à cette étape, la naissance créant un trou non négligeable dans son torse. Cet adorable bébé tout de sang vêtu est tout petit et ne présente aucun danger: il n'a pas encore de jambes, tout au plus dispose-t-il de deux petits bras. Après la naissance il va fuir (comme dans le premier film), notamment si il y a des organismes hostiles à proximité (genre les amis du pondu...). Sa croissance est très rapide et en moins d'une journée il a développé les caractéristiques d'un spécimen adulte, développées dans un article précédent.

Trois choses à noter:
-Lors de la gestation le chestburster va mêler son ADN à celui de son hôte et prendre certaines de ses caractéristiques physiques qu'il gardera à l'âge adulte (cela explique son nom, Xénomorphe avec xéno qui renvoie au mot grec signifiant étranger, référence à l'hôte, et morphe qui renvoie à une idée de transformation). Le Xénomorphe que j'ai décrit était celui issu d'un humain.
-En vue de la naissance d'une Reine un facehugger spécial est pondu, celui-ci est plus grand que le facehugger normal mais son comportement est similaire. La gestation d'une Reine est en revanche plus longue et il faut attendre quelques jours avant la naissance. Le sujet peut souffrir pendant cette période d'hémorragies internes et de difficultés respiratoires.
-Il est possible d'extraire par chirurgie un chestburster qu'il soit normal ou royal. Si quelque chose de suspect est entré dans votre bouche ces derniers jours, vous savez ce qu'il vous reste à faire !

Surveillez encore plus ce qui traîne sous votre lit.

 

 


/Shaï-Hulud


25/06/2014
1 Poster un commentaire

Shaï-Hulud et Shaïtan

   Dans l'univers de Dune, roman-fleuve écrit par Frank Herbert, se trouvent sur la planète désertique d'Arrakis (surnommée Dune) des créatures puissantes et vénérées : les vers des sables. Ces mastodontes dont les plus grands spécimens peuvent atteindre jusqu'à 5 kilomètres de longueur sont vénérés par les peuplades du désert, les Fremen, qui lui prêtent deux visages. Le premier est le visage bénéfique, celui qu'adopte le ver quand il produit l'épice de longue vie (un bien recherché dans toute la galaxie) et modèle le désert : c'est Shaï-Hulud. Le second est Shaïtan, le démon (le Sheïtan est le diable dans l'Islam), le ravageur, capable d'avaler des villes entières dans son immense gueule.

 

1533861_604092633005471_1154703190_n.jpg

 

Ces vers sont totalement aveugles mais sont attirés par les sons ; gare alors aux voyageurs imprudents dans le désert. Ne pas savoir marcher sur le sable est l'assurance d'attirer un ver en surface et de finir gobé. Les Fremens toutefois sont capables d'attirer ainsi les vers pour pouvoir les chevaucher en plantant deux crochets entre leurs anneaux. Cela permet à ces hommes du désert de parcourir de grandes distances en guidant l'animal avec ses crochets qui, de plus, écartent les anneaux protecteurs et empêchent le ver de replonger sous le sable.
En revanche ils sont extrêmement sensibles à l'eau: une goutte peut les brûler. Ainsi les Fremens capturent-ils de petits vers des sables pour les jeter dans une cuve d'eau, ce qui les tue et transforme l'eau en Eau de Vie, liquide saturé d'épice qui permet aux initiées d'avoir des visions d'avenir et de passé.
Les vers (aussi nommés "faiseurs" par les Fremens) se forment à partir d'un amas de plus petits animaux du désert: les truites des sables. Celles-ci se rassemblent au coeur d'une nappe d'épice sous le sable qui formera un petit ver lors de son explosion. Ce dernier grandira ensuite en développant des anneaux supplémentaires.

 

sandworms__span.jpg


/Shaï-Hulud


27/06/2014
4 Poster un commentaire