L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV en page d'accueil.

L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV en page d'accueil.

Athéna

Je suis de retour et je vous ai probablement manqué. J'ai retardé ce moment du plus que j'ai pu, mais mon unité thématique m'y force désormais : voilà mon article sur Athéna, déesse de la sagesse, de la stratégie, d'une partie de l'artisanat et protectrice d'Athènes.

Athéna.jpg

 

La naissance d'Athéna est des plus singulières. Elle est fille de Zeus et de Métis, la titanide incarnant la sagesse. De là deux versions :
-Athéna n'est née que de Zeus car la sagesse était en lui (moyen métaphorique de le dire).
-Ou, bien plus drôle : voulant tenter une méthode de contraception assez inédite, Zeus a voulu faire mieux que son papa qui mangeait ses enfants et a mangé la mère.

Dans les deux cas, Zeus se retrouva frappé d'une terrible migraine dont rien ne pouvait le délivrer. Accablé, il demanda à Héphaïstos (le dieu de la médecine n'étant pas encore né, on fait ce qu'on peut...) de lui ouvrir le crâne d'un bon coup de marteau pour voir ce qui y clochait. Celui-ci s'exécuta aussitôt, ravi de pouvoir en coller une au père qui n'avait pas tenté d'empêcher Héra de le lancer de l'Olympe. De l'ouverture béante sortit Athéna, toute armée et casquée.
Zeus, une fois remis de ses émotions et d'un grave traumatisme crânien (c'est à dire environ deux minutes plus tard) reconnut aussitôt sa fille et lui offrit l’Égide, son propre bouclier. Celui-ci sera plus tard décoré par la tête de Méduse, comme je l'ai dit dans mon article sur les gorgones -> voir photo.

 

Athéna, née de son seul père, devint une déesse vierge. Belle, fière et intelligente, elle fit la fierté de Zeus dont elle est la fille chérie. Sa virginité ne fut que rarement remise en cause, sauf dans ce petit mythe que je m'apprête à vous conter.


Un jour où elle descendait dans les forges d'Héphaïstos, son frère, pour lui commander de nouvelles armes, celui-ci lui fit des avances pressantes qui se terminèrent rapidement en course-poursuite dans la plaine (c'est parfois dur d'être marié à quelqu'un qui vous trompe en permanence). Or pour toutes les qualités qu'il avait, le pauvre dieu était boiteux. A force de courir nu, il finit par tomber et par féconder la terre (=Gaïa, et oui, c'est cela de tomber en érection sur son arrière grand-mère). L'autre tradition dit que son sperme chut sur la terre lorsque Athéna l'essuya de sa cuisse (attestant que la tentative était allé assez loin), mais c'est tellement moins burlesque. De cet échec lamentable naquit, quelques mois plus tard, l'un des rares enfants de ce dieu laid : un homme mi serpent nommé Érichthonios, qui sera recueilli et élevé par Athéna qui en fera un des rois d'Athènes.

Athéna entretient une grande rivalité avec son frère, Arès, sur lequel je reviendrai plus tard. Lors de la guerre de Troie, Athéna était rangée du côté des Achéens, frustrée qu'elle était de ne pas avoir été désignée comme étant la plus belle. Tenant à voir Troie brûler, elle intervint lors de pourparlers de paix au cours de la guerre en poussant un archer troyen à tirer sur Agamemnon, mettant un terme immédiat au processus de paix.

 

J'ai un grief personnel envers Athéna, pourtant une des déesses les plus populaires de la mythologie: censée représenter la sagesse, la mesure et l'économie de sang versé (ce qui l'oppose totalement à Arès), elle souffre des mêmes défauts que les autres olympiens: elle est orgueilleuse, ombrageuse, rancunière et vengeresse. J'atteste mes dires par un autre mythe:
Athéna, en tant que déesse de l'artisanat, était vue comme une grande tisserande. Toutefois un jour une mortelle la défia lors d'un concours de tissage. Cette mortelle était Arachnée, et sa tapisserie lui fit gagner le concours face à Athéna. Celle-ci, folle de rage, déchira la tapisserie et transforma la pauvre Arachnée en araignée, par ironie au vu de son talent de tisserande.

Je ne vous ferai pas l'injure de vous raconter l'histoire qui l'a rendue protectrice d'Athènes. Je me targue de faire des articles originaux et je ne vous imposerai donc pas ce mythe que l'on voit dès que l'on veut se renseigner sur cette déesse. Sachez juste que les athéniens ont mauvais goût. Oui je n'aime pas les olives.

Déesse guerrière, Athéna était toujours représentée avec les armes de sa naissance, et l'Egide. Les athéniens lui avaient bâti un temple magnifique, le Parthénon, qui contenait une immense statue d'or pur de la déesse.
La chouette au regard perçant était l'animal fétiche de cette déesse, et par extension celui de sa ville, Athènes.

 


/Shaï-Hulud



12/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres