L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV en page d'accueil.

L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV en page d'accueil.

Dionysos

Dionysos est le protecteur du théâtre et le dieu de la sève, de la vigne, du vin et de la folie.

 

Pour ce qui est de sa conception, vous commencez à connaître la chanson : Zeus se penche de l'Olympe, repère une jolie mortelle ou déesse mineure et lui fait un bel enfant. Tant qu'il y avait de la place sur l'Olympe, les enfants devenaient des dieux, après ils commencèrent à devenir des héros.

didi.png

Ici le maître des dieux avait jeté son dévolu sur Sémélé, incarnation de la terre au printemps pour certains, mortelle un peu naïve pour d'autres. Dans les deux cas elle se retrouva bien vite à porter un enfant de Zeus.

Mais c'était sans compter la colère d'Héra qui ne faiblissait pas devant l'accumulation des enfants illégitimes de son mari, bien au contraire ! Elle prit alors les traits d'une vieille femme de l'entourage de Sémélé et vint instiller le doute dans l'esprit de celle qui se vantait d'avoir Zeus pour amant en lui demandant si elle avait la preuve que sous cette forme humaine se cachait un dieu et non un monstre.

Le dialogue suivant avec Zeus prit à peu près cette forme (reconstitution):
"-Dis Zeus, je voudrais bien voir ta forme divine !
-Tu es sûre que tu ne veux pas plutôt tâter de ma divine forme ?
-Non.
-Tu sais c'est quand même dangereux avec la foudre etc... Évitons.
-Dommage... Bon, tu peux partir maintenant.
-..."

Alors Zeus céda et apparut à Sémélé en plein ciel, entouré d'éclairs et de nuages. Comme Zeus le craignait et comme Héra l'espérait, la malheureuse périt rapidement foudroyée. A défaut de pouvoir sauver la mère, Zeus prit en pitié son fils et décida de terminer sa gestation en ouvrant sa propre cuisse pour y placer le bébé. Lorsque le bébé fut prêt à être mis au monde, il naquit de la cuisse de son père.


Ainsi Dionysos était né et il partit pour un long voyage initiatique vers l'Asie mineure. A l'origine dieu de la sève des arbres, il découvrit rapidement la vigne au cours de son voyage et se donna pour mission de répandre cette plante ainsi que son culte à travers le monde connu. Commença alors un autre voyage, bien plus long et bien plus lent, ou Dionysos et sa suite firent le tour de la Grèce et des pays voisins. Il était accompagné dans ce voyage de Silène, un vieux satyre à moitié fou, à moitié ivre qu'il aimait comme un père, de quelques fauves (dont une panthère) qui lui obéissaient au doigt et à l’œil; d'autres satyres, de quelques nymphes pour occuper tous ces satyres et d'un groupe de femmes en extase perpétuelle par le pouvoir du vin: les bacchantes. Ces fanatiques marchaient à moitié nues en criant et en tapant frénétiquement sur leurs tambours pour annoncer la procession du dieu du vin.


Après quelques années d'errances orgiaques, Zeus se dit que ce serait bien que tous les humains cessent de suivre Dionysos en se bourrant la gueule et se remettent un peu au boulot quand même (je cite de tête). Il rappela donc son fils (dont le culte était déjà bien ancré) sur l'Olympe pour qu'il y prenne sa place. Toutefois Dionysos retourne souvent se promener sur Terre, c'est quand même bien plus drôle.
Dionysos a pour particularité d'être le seul dieu a avoir obtenu sa femme par l'amour et par la tendresse, les autres privilégiant le kidnapping, le viol, le déguisement ou encore faire poursuivre leur dulcinée par un dauphin jusqu'à ce que celle-ci soit trop épuisée pour s'enfuir plus loin (le dernier étant personnellement mon préféré). En effet après avoir vaincu le Minotaure dans le Labyrinthe, Thésée fut séduit et influencé par la sœur d'Ariane, Phèdre, qui le convainquit d'abandonner celle qui l'avait aidé à sortir du Labyrinthe (pour pouvoir garder le héros pour elle. Bah oui une sœur c'est bien, mais un héros c'est mieux). Ariane se retrouva donc seule et malheureuse comme les pierres sur un petit îlot, abandonnée de sa sœur et de l'homme qu'elle aimait pour qui elle avait trahi sa famille. Dionysos la vit alors en larmes et vint la consoler. Puis il l'emmena sur l'Olympe où ils se marièrent et où Ariane devint immortelle.

Pour l'anecdote, Ariane est la fille de Minos, lui-même étant le fils de Zeus et de la nymphe Europe. Je pense qu'à ce degré de consanguinité ça passe, c'est même moins pire que la plupart des autres. Mais bon.

Dionysos était originellement représenté comme un gros barbu jovial au front ceint d'un bandeau de feuillage, mais sa représentation évolua en celle d'un éphèbe aux traits fins, presque efféminé. 

 

 

/Shaï-Hulud



27/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres