L'Encyclopédie Fantastique (Blog en cours de déménagement)

L'Encyclopédie Fantastique (Blog en cours de déménagement)

Isis et Osiris

   Bien le bonjour, chers égyptologues en herbe. Aujourd’hui, nous continuons notre tour du Nil à travers le premier couple divino-royal d’Égypte : Osiris et Isis. Avant toute autre chose, je tiens à signaler que les noms égyptiens sont hellénisés (en grec quoi). Par exemple, Osiris en égyptien se note avec un hiéroglyphe (comme tous les trucs égyptiens) qu’on pourrait lire « Wsjr ». Et non, je ne veux pas épuiser le peu de raison qu’il me reste.

Frère et sœur, Osiris et Isis sont le premier couple divin à régner. Et ce règne est sous de bons augures. En effet, Osiris est le dieu de la fertilité (au sens agricole) et du renouveau, et Isis est la déesse de la fertilité (au sens de fécondité). Leur règne est marqué de justice, de bienveillance et de générosité, ainsi que par plusieurs inventions telles que la religion et l’agriculture. On représente Isis comme une femme, portant sur sa tête le disque solaire entre des cornes de bœuf (ou un trône, meh), et Osiris comme un homme portant les apparats des rois (coiffe, sceptres, barbe postiche). Il y a quand même un détail qui choque : il a la peau verte.

« -Encore une preuve de la théorie des anciens astronautes et que le gouvernement nous ment !
-Mais que fais-tu encore là ?
-Je dénonce les mensonges d’État et—
-Tais-toi sinon tu vas t’en prendre une ! Je vais le dire pourquoi il est vert ! »
13901512_1083266881754708_916779230729314639_n.jpg
Isis et Osiris ne sont pas les seuls dieux. Leur fratrie est encore composée de Nephtys, déesse de la stérilité, et de Seth, dieu de la destruction. Et Seth alimente une grande jalousie envers son frère. En effet, Osiris jouit d’une vie luxuriante et douce aux rênes du pays alors que lui s’est retrouvé en charge du désert, qui est sombre et plein de dangers. C’est pourquoi, un matin qu’il s’était réveillé du pied gauche, Seth s’en vient chez Osiris, le tue tranquillement et prend sa place.
Vous vous en doutez, la direction du pays n’est plus exactement la même et il en va de même pour le monde de la mort. En effet, Osiris laissait chacun passer dans l’autre monde, sans regarder l’âge, le sexe ou la richesse. Avec Seth, il faut raquer mon goret ! Saint Trop’ pour ceux qui ont du flouze et les favelas brésiliens pour les pauvres (service CRS bien vénères compris) ! Et chez les vivants, ce n’est guère mieux. Isis n’aime pas trop beaucoup ça et à l’aide de sa sœur Nephtys, de Thot et d’Anubis, elle va chercher le corps d’Osiris pour le planquer dans un marais ; cadavre découvert peu de temps après par Seth lors d’une petite chasse. Et là, Seth il est colère. Il découpe le corps de son frère en plusieurs morceaux (entre douze et quinze), qu’il disperse un peu partout. De ce fait, la petite troupe se remet en quête des morceaux du puzzle – euh ! d’Osiris – pour pouvoir le reconstituer et lui faire faire un enfant. Comment ? Eh bien en le momifiant et en lui inspirant un léger souffle de vie, pardi ! Voilà pourquoi il a le teint plus proche de la pénicilline que de la peau hâlée des égyptiens. Par contre, comment ils se sont débrouillés pour lui faire engrosser Isis, c’est un mystère, car il manque un morceau d’Osiris qui doit être dans l’estomac d’un crocodile. Et ce morceau… ben… c’est le service trois pièces (ils sont forts ces dieux égyptiens, diablement forts !).

Ainsi naît Horus. Isis devient apparentée au rite funéraire et Osiris, par sa droiture d’âme et sa générosité, devient le roi du royaume des morts et préside aux portes de la mort. Voilà qui termine notre histoire du jour. Mais ne vous inquiétez pas, nous reparlerons de Thot, Seth, Nephtys, etc., dans de prochains articles. A bientôt sur les bords du Nil.

 
 
/Le Prof 


06/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres