L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV sur le nouveau blog !

L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV sur le nouveau blog !

Chroniques Pokémon : Les cycles terrestres - Partie 2

Comment bien présenter la météo

 

   Pour cette deuxième partie, nous allons parler des légendaires affiliés à Lugia. Si vous avez regardé le deuxième film intitulé « Le pouvoir est en toi », vous saurez qu’il s’agit des trois oiseaux légendaires Artikodin, Elekthor et Sulfura (oui, dans l’univers Pokémon, les légendaires vont souvent par trois, si vous n’aviez pas compris). On remarquera de suite qu’ils sont fortement inspirés, au moins pour les noms, de la mythologie. Artik-odin (froid + Odin) ; Elek-thor (foudre + Thor) ; Sulfu-ra (souffre àvolcan àfeu + Râ). Je vous renvoie aux très bons articles de Shaï-Hulud sur la mythologie nordique et à la précédente partie pour Râ.

 

Ces oiseaux contrôlent la météo. Et non ! Ce n’est pas le rôle du « weather trio » comme on pouvait s’y attendre (weather veut dire météo en anglais). Leur nom vient du fait que Kyogre fasse tomber une pluie diluvienne, Groudon fasse apparaître un soleil caniculaire et Rayquaza fasse souffler un grand vent (et annule les effets des deux autres). Tandis qu'Artikodin est l’oiseau de la neige, Sulfura celui du soleil et Elekthor celui du tonnerre. Si vous combinez les uns avec les autres, vous obtenez à peu près tous les temps possibles et imaginables (à peu près car autre chose arrive. Oui, c’est du teaser dégueulasse).

 

Ils vivent dans les îles oranges, chacun sur une île, chacun chez soi et les moutons sont bien gardés. Mais il arrive que quelque crétin décérébré (ou même tout autre événement naturel) vienne à troubler le repos d’un des oiseaux. Alors ce dernier s’envole, effrayé de voir un intrus là où il ne faut pas, et sème un peu le chaos autour de lui, ce qui a tendance à réveiller et effrayer les deux autres oiseaux et à créer un cataclysme. C’est alors à Lugia de régler le problème puisqu’il vit principalement dans un courant marin (le plus gros bien sûr) qui parcourt le monde et ainsi sent le moindre changement quant à l’état végétatif des oiseaux. Mais Lugia n’est pas aussi puissant que Rayquaza, ou du moins il s’en prend bien plus dans la mouille pour protéger les humains. En effet, il s’est pris d’affection pour eux (il a vécu quelques temps dans une tour à Rosalia je vous rappelle) et préfère protéger ces petits êtres plutôt que de s’en tirer indemne. Mais, me direz-vous, comment peut-il protéger les hommes s’il perd en servant de bouclier ? Ce à quoi je vous répondrai de voir le film (un des meilleurs au demeurant, avec une BO magnifique) car tout est là ! La voix de Lugia n’est pas tout à fait comme celle des autres pokémons ou légendaires. Il grogne et crie certes, mais son chant est particulier car il ressemble plutôt à une mélodie qu’à un son animal. Ce chant a pour effet de calmer les trois oiseaux, comme une berceuse, mais il arrive que la colère, la frayeur et l’excitation de ces derniers soient trop grandes et que le charme peine à faire effet. C’est là que nous, petites créatures humaines, entrons dans la bataille. En remerciement pour la protection de Lugia, certains hommes imitent le chant de Lugia à l’ocarina (un instrument ressemblant à une flûte). Cette mélodie revigore Lugia et amplifie son propre chant. Je te vois venir avec tes objections, alors sache ceci : ta gueule c’est magique.

 

11274573_1628598137358806_1336458446_n.gif

Donc, Lugia, fort de ces nouvelles forces, tatane la tronche des trois autres après quoi ils retournent sur leurs îles respectives et Lugia dans ses fonds marins. Et c’est là que cette partie se termine. Mais ce n’est pas fini car…

 

A suivre...

 

 

 

/Le Prof



24/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres