L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV sur le nouveau blog !

L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV sur le nouveau blog !

L'Epopée de Gilgamesh : Présentation de Gilgamesh

   Perdue depuis la fin de la civilisation mésopotamienne, l'Epopée de Gilgamesh est exhumée des bibliothèques d'Assourbanipal, à Ninive, dans la seconde moitié du XIXème siècle. Récit épique faisant partie des plus anciennes œuvres littéraires de l'humanité, l'Epopée est rédigée sur douze tablettes relatant la vie héroïque du roi semi-légendaire Gilgamesh. Elles comportent par ailleurs la première allusion au Déluge, évènement majeur du texte de la Bible. Leur traduction constitue donc une petite révolution, puisque c'est en 1872 que l'anglais George Smith, fort de cette découverte, tisse les premiers liens entre la tradition biblique et la mythologie mésopotamienne. Voici une brève description du contenu de chaque tablette :

 

   Tablette 1 - Présentation de Gilgamesh et d'Enkidu
   Tablette 2 - Rencontre de Gilgamesh et d'Enkidu
   Tablette 3 - Décision d'aller combattre Humbaba; inquiétude d'Enkidu et du peuple 
   Tablette 4 - Voyage vers la Forêt des Cèdres
   Tablette 5 - Combat contre Humbaba, le gardien de la Forêt des Cèdres
   Tablette 6 - Combat contre le Taureau céleste
   Tablette 7 - Lamentations d'Enkidu
   Tablette 8 - Agonie et mort d'Enkidu
   Tablette 9 - Gilgamesh part à la recherche de l'immortalité
   Tablette 10 - Rencontre de Gilgamesh avec Siduri, Urshanabi, et Utanapishtim
   Tablette 11 - Récit du déluge
   Tablette 12 - Evocation du monde infernal

 

 

  Le récit débute alors que Gilgamesh règne sur Uruk après avoir succédé à son père Lugalbanda, vers 2600 av. JC. Il est présenté comme un personnage hors du commun, exceptionnellement fort, grand et beau, et surnommé "celui qui surpasse les autres rois" ou "celui qui a tout vu". Il passe pour être aux deux tiers dieu, grâce au sang de sa mère Ninsun. Et il est tellement impressionnant, qu'il n'a même pas besoin de combattre pour remporter des batailles... En effet, un jour, Gilgamesh reçut un émissaire de la cité voisine, appelée Kish et dirigée par le puissant roi Agga. L'homme portait un message qui, sous forme d'ultimatum, encourageait Uruk à devenir la vassale de Kish. Gilgamesh, au tempérament fier, songea à refuser sur le champ. Mais il consulta d'abord son Parlement, qui était constitué de deux chambres : l'une réunissant les sages anciens de la cité, et l'autre, les hommes jeunes et vigoureux, premiers concernés par le déclenchement d'une guerre puisqu'en âge de se battre. Les anciens refusèrent nettement le combat et proposèrent de se soumettre. Mais les jeunes, au contraire, soutinrent Gilgamesh et lui promirent de se battre pour lui. Cela ne fit que renforcer la conviction du roi, qui renvoya l'émissaire avec une réponse négative.

Immédiatement, les troupes du roi Agga assiégèrent la ville d'Uruk. Plus puissantes que celles de Gilgamesh, elles semblèrent en passe de vaincre et de s'emparer de la cité. Mais alors qu'ils devenaient confiants, les soldats d'Agga levèrent la tête vers les remparts, où quelqu'un venait de faire son apparition. Ils aperçurent Gilgamesh. Et la terreur s'empara d'eux. La taille et la force du roi leur firent jeter les armes et Agga se retrouva contraint de faire la paix avec son ennemi. C'est ainsi qu'un homme seul, sans combattre et sans parler, vint à bout d'une armée.



/Spawy

 



29/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres