L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV en page d'accueil.

L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV en page d'accueil.

L'Hippogriffe

   Bien le bonjour à tous. J'ai un peu de temps là, et si vous le voulez bien, votre serviteur va vous expliquer clairement ce qu'est l'hippogriffe. Tavernier, prends des notes. Et ça s'écrit pas comme ça.

 

Bien, pour ceux et celles qui aimeraient d'emblée me contredire, sachez que oui, l'hippogriffe est très similaire au griffon. Hippogriffe, parfois orthographié hippogryph et hippogryphe, est issu de la transformation de ippogrifo, tel qu'il est nommé par l'Arioste, poète italien de la Renaissance, au début du XVIe siècle. Composé de hippos, signifiant cheval, et de grifo, signifiant griffon, son nom est au diapason de son apparence. Né de l'accouplement cocasse d'une jument et d'un griffon (d'où leur lien de parenté), l'hippogriffe est un hybride entre le cheval et l'aigle. Imaginez un destrier ailé, à la tête d'aigle, puis ajoutez des serres en lieu et place de ses pattes avant. Vous obtenez alors une représentation imparfaite de l'hippogriffe.

 

hippogriff4.jpg

Sa première apparition dans l'histoire remonterait à son évocation par le poète latin Virgile, dans ses Épilogues. Il figurait quelques fois dans des récits antérieurs, bien sûr, mais n'était alors point nommé, ni défini.
L'hippogriffe est rapide, endurant, et sert traditionnellement de monture aux héros et aux sorciers. Une fois n'est pas coutume, la créature est symbolique des pulsions incontrôlées, mais aussi de l'exploration maritime, en raison de sa capacité à couvrir de très longues distances en peu de temps et en un simple battement d'ailes.

Ah, et il est dit que bien que sa chair soit robuste et filandreuse, ses œufs en revanche, que l'on se procure des spécimens non fertilisés, sont très bons quand cuisinés à la coque...

 

Il est amusant de constater que là encore, la créature fit son nid (si je puis me permettre l'expression cocasse) dans la culture populaire, à travers la littérature, le cinéma, le domaine vidéo-ludique, ou encore celui du jeu de rôle, dont il est un incontournable au bestiaire.

 

Je vous laisse avec une illustration de toute beauté, et vous dis, chers collègues : au revoir.

 

 

 

/Un vagabond immobile



02/10/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres