L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV sur le nouveau blog !

L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV sur le nouveau blog !

Le Djinn

« -Génie de la lampe, fais que mon inspiration soit débordante pour cet article, que les gens l’apprécient et qu’il m’envoient tout leur argent.
-Non mais ça ne marche pas comme ça mon cher Prof.
-Comment ça Génie ? N’ai-je donc pas formulé seulement trois vœux ? Ou bien est-ce que je déroge aux trois lois des génies ?
-Non, ce n’est pas ça. Je veux dire : tu t’es cru dans un Disney ou quoi ?
-Hein ?
-Bah oui ! Déjà, on ne dit pas ‘‘génie’’ mais ‘‘djinn’’ et en plus un djinn n’est pas du tout comme dépeint dans Aladin.
-Ooh… Bon ben je vais faire de la mouise comme d’habitude alors…
-Oui, fait ça. »



   Bien le bonjour, chers apprentis, dans ce nouvel article qui traitera, vous l’aurez compris, des djinns. Vous pensiez que le Génie était un être fabuleux capable de tout, dans la limite de trois vœux par personne, et qui passait sa vie dans une lampe à huile ? Quels naïfs vous faites ! Si le djinn est bien d’origine maghrébine, il faut savoir que « génie » n’est pas la traduction française de « djinn » mais celle du latin « genius ». On peut d’ailleurs discerner deux origines arabes au djinn : islamique et préislamique.

Commençons par le début, avant l’islam. Le folklore maghrébin considère alors les djinns comme des êtres métamorphes peuplant la Terre, au langage étrange, incompréhensible pour l’homme. Ils peuvent prendre toute forme, animale, végétale ou autre, et c’est leur langue qui les distingue de nous quand ils prennent notre forme. Ils sont organisés en sociétés et royaumes, avec une hiérarchie, des lois et des religions. On peut discerner trois groupes de djinns : ceux de feux (les Efrits), peuplant la terre et le désert en particulier ; ceux d’eau (les Maritins), vivant aux abords des rivières ; et les djinns ailés (les Sylphes), vivant dans les cieux. Ils sont plutôt pacifiques envers nous, dans une optique de coexistence en bonne intelligence.
 
12919696_1004935532921177_6578633261203305169_n.png
*C’est difficile de trouver une image de djinn autre que génie de la lampe, donc voici une vue d’auteur d’Iblis*

Avec l’arrivée de l’islam, on a une version différente. Il est dit que Dieu (oui, j’utilise le vocabulaire chrétien, mais j’utilise le vocabulaire que je connais au lieu d’un que je ne maîtrise pas ; de toute façon, c’est le même concept) a créé les anges de lumière, les hommes d’argile et les djinns de feu.
« 14. Il a créé l'homme d'argile sonnante comme la poterie ; 15. Il a créé les djinns de la flamme d'un feu sans fumée » Je vous laisse le soin de retrouver ce passage dans le Coran.
Tout comme les hommes, les djinns sont appelés à croire et à subir le Jugement Dernier. Aussi, ils peuvent désobéir à Dieu, contrairement aux anges. On trouve par exemple un certain Iblis, ou šayṭān (se prononce /shaytan/) qui refusa de s’agenouiller devant le premier homme comme le commandait Dieu. Ce šayṭān est un djinn, dont le nom est traduit par « satan » et dont l'histoire se rapproche de celle de Lucifer (même concept vous dis-je). On trouve aussi le pluriel šayaṭīn, « satans », qui désigne les humains comme djinns d'Iblis. Dans tous les cas, les djinns peuvent être croyants ou athées.
Il est raconté qu’un mauvais djinn suivait le Mahomet et que ce dernier se convertit à l’islam, convaincu par les paroles du prophète, devenant ainsi un bon djinn. Donc, il y a le bon djinn croyant et les mauvais djinns athées ou perpétuant l’œuvre d’Iblis (les šayaṭīn).

Sur ce, vous savez à peu près tout ce qu’il faut savoir sur les djinns. Je tiens à préciser que cet article n’est sponsorisé ni par Disney, ni par aucune religion. Il ne me reste qu’à vous dire à bientôt pour une nouvelle leçon d’histoire mythologique.
  
 

/Le Prof



31/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres