L'Encyclopédie Fantastique

L'Encyclopédie Fantastique

Bakeneko et compagnie

   Bien le bonjour à vous ! Aujourd’hui nous allons causer de deux choses dont je sais que vous raffolez : le folklore japonais et les chats. Et vous êtes fort chanceux car aujourd’hui nous ne traiterons pas d’un, ni deux, mais de trois yôkai en même temps !

 

Si je vous dis Japon et chats, d’aucuns risquent fort de me répondre « nekogirls ». Ce n’est pas faux, mais ce n’est pas le sujet aujourd’hui. Non, aujourd’hui nous allons parler du Bakeneko, littéralement « monstre-chat » ou « chat changé ». Il s’agit en effet d’un chat aux pouvoirs magiques qui, comme le Kitsune ou le Tanuki, peut prendre forme humaine. Il acquiert ses pouvoirs en remplissant au moins une de ces trois conditions (et plus il en satisfait, plus de chances il a d’en avoir) : arriver à l’âge canonique de 13 ans, faire un poids d’un kan (environ 3,5 kg), avoir une très longue queue. Du moment où il acquiert ses pouvoirs, on le considère comme un esprit. Et cet esprit n’est pas, au contraire du Tanuki, gentil. Il hante son foyer, faisant des misères à ses anciens propriétaires. Et pas des petites misères : il crache des boules de feu, essaye de dévorer son propriétaire et, le cas échéant, peut vouloir prendre sa place (puisqu’il est capable de se transformer en humain). On dit du Bakeneko qu’il adore laper l’huile de lampe (à l’époque celle-ci était faite à base de graisse de poisson), donc vous saurez que vous pourrez le divertir avec ça, le temps de vous enfuir.

 

Je vous ai promis plusieurs créatures dans cet article et nous enchaînons de suite avec le deuxième, qu’on appelle le Nekomata. Ce dernier a exactement les mêmes attributs que le Bakeneko sinon qu’il lui faut impérativement avoir une longue queue. En effet la queue du Bakeneko, si elle est assez longue, peut parfois se scinder en deux, créant ainsi le Nekomata. C’est la seule différence entre les deux.

 

Ils ont aussi une particularité que je n’évoque que maintenant car elle est beaucoup plus présente chez notre troisième petit monstre : la marche bipède. Bakeneko et Nekomata sont connus pour marcher debout mais c’est bien le Maneki-neko qui est le grand représentant de cette pratique. C’est d’ailleurs le Maneki-neko qui est le chat esprit le plus célèbre du Japon, et ce tout autour du monde. Vous allez me dire que vous n’avez jamais entendu ce nom de bestiole, et je le comprends bien puisque moi-même je l’ai découvert en faisant mes recherches pour l’article. Et pourtant on en a tous vu : une description dans un livre, une scène dans un film, un aperçu dans une boutique. En effet, dès qu’il y a une boutique chinoise, on en voit généralement un. Le Maneki-neko est en fait un Bakeneko mais gentil. Ainsi, au lieu de représenter le péril du foyer, il est considéré comme un porte-bonheur qui apporte à son foyer la bonne fortune, ce pourquoi on le place à l’entrée d’une maison ou d’une boutique. Et oui, c’est cette petite statuette de chat, généralement accroupi, qui lève une patte et dont la patte fait un mouvement continu d’avant en arrière. Vous saurez maintenant qu’il est japonais et non chinois.

Voilà qui est fait pour la boule de poils la plus prisée des internets. Je vous laisse donc pour cette fois, bisous les gens.

 

 

 

/Le Prof

 



16/06/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres