L'Encyclopédie Fantastique

L'Encyclopédie Fantastique

La Faucheuse

   Bonsoir messieurs, mesdames, mes demoiselles... On vous avait dit que j'avais rejoint la douce et paisible étreinte de la mort. Techniquement, c'était vrai... Mais je reviens enfin vers vous, et quoi de plus naturel pour mon retour, que de vous parler de cette charmante femme. Que vous lisiez cette prose ou pas, n'ayez crainte, vous aurez bien l'occasion de faire sa connaissance un jour.

 

La représentation de la mort telle qu'on la connaît est un psychop- Oui, non, pas d'introduction, si vous en voulez une, allez voir sur la page Facebook. Un psychopompe, dis-je ! Le psychopompe est une figure mythique prenant diverses formes et qui a pour mission sacrée d'accompagner les âmes des défunts dans l'au-delà auquel elles sont rattachées. La mort dont nous parlons aujourd'hui est la vision « moderne » de celle-ci, autrement dit, une figure squelettique, drapée d'un grand linceul noir, portant une faux. Bien que la faux puisse être datée de l'Antiquité (visible par exemple dans la poigne cruelle de ce vieux Cronos), le squelette, nu ou pas, est une vision du moyen-âge très répandue, notamment, en Italie. Sous cette forme, la mort est appelée « la faucheuse », le symbole représentant une figure divine inexorable qui viendra à la rencontre de chacun, au jour de la moisson de son âme.

 

Son origine ? Il serait assez farfelu de chercher la racine de cette allégorie, puisqu'il s'agit du phénomène le plus naturel du vivant. Nous, créatures de chair, serons tous amenés à mourir un jour. Et il n'aura pas fallu de nombreuses années d'Histoire avant que, couplée à notre esprit humain, nous en fassions une figure mythique aussi puissamment ancrée dans nos civilisations. Il ne s'agit pas vraiment d'une créature fantastique, certes. Cette figure est avant tout une allégorie. Mais où s'arrête la personnification du naturel et où commence le mythe ? Elle a autant de formes, de représentations et d'images possibles, que sa présence dans les mythes, les légendes, les prophéties et les religions l'ont hissée au rang de personnage mythologique. Bien souvent associé au temps d'ailleurs, mais je digresse.

 

*La mort et le bûcheron, Léon Lhermitte, 1893*

 

Cet article reste court, peut-être sera-t-il complété un jour, tant il y a à dire. Concluons cependant ceci : « La faucheuse » est un personnage qui a comme point commun avec toutes les créatures que j'ai aimé traiter avec vous, d'avoir grandement évolué dans le temps et d'avoir eu des aspects différents en fonction du lieu où elle a été imaginée. Qu'elle soit Anubis, Azraël, Thanatos, Hel ou Shinigami, la mort est partout et frappe chacun. Vous aussi, vous avez une version de son visage dans votre imaginaire plus ou moins influencée par notre vision occidentale. Voici sa caractéristique, elle a autant de visages qu'il n’existe de personnes pour l'imaginer. Elle est universelle, et à la différence de toutes les figures traitées sur ce blog, elle existe, et vous la rencontrerez un jour.

 

En tous cas, moi, elle me manque déjà.

 

 

 

/Un Vagabond Immobile

 

 



26/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres