L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV sur le nouveau blog !

L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV sur le nouveau blog !

La Titanomachie

Après notre petit tour d'horizon sur les titans, voici venu le temps des rires et des chants. Ou plutôt de la guerre et de la lutte parricide.
En effet ce sont aujourd'hui les enfants de Kronos et de Rhéa qui vont nous intéresser. Le titan a eu six enfants de sa titanide (à cet âge les gens étaient fidèles, mais rassurez-vous, Zeus arrive) : Hestia, Hadès, Poséidon, HéraDéméter et Zeus
Kronos savait d'un oracle qu'un de ses enfants le détrônerait du rôle de maître de l'univers. Il décida donc (parce que l'abstinence sexuelle c'est pour les faibles) de dévorer chacun de ses enfants à leur naissance. Cela fut le cas des cinq premiers olympiens. Vous pourrez facilement objecter qu'à l'époque il n'y avait pas d'oracle mais c'est là que la valeur symbolique du mythe apparaît : Chronos symbolise le temps, or le temps finit toujours par dévorer ce qu'il crée. 

 

kr.jpg
Pour la naissance de son sixième enfant, Rhéa, fatiguée de voir ses enfants impitoyablement dévorés après chaque grossesse, décide de tromper Chronos en lui présentant à la place du bébé une pierre enveloppée de langes. Pierre que Chronos s'empêche de gober (hmm, c'est plein de minéraux !). Pendant ce temps elle envoie l'enfant, Zeus, en Crête où il sera élevé par des nymphes et nourri par la chèvre Amalthée (voir le petit tableau ci-dessous, peint par Emile Crespelle en 1861).

 

am.jpg
Un jour en jouant avec la chèvre, le jeune dieu lui cassa une corne. Un peu gêné il décida d'en faire la corne d'abondance, toujours pleine de victuailles en tous genres, qui sera ensuite remise à Hadès par les nymphes. Zeus gardera toujours une grande affection pour cette chèvre, mais ne lui laissa pas d'enfants contrairement à toutes les créatures féminines dont Zeus se prendra d'affection ensuite. A sa mort elle sera changée en constellation : le capricorne.


Ayant grandi, le plus-si-jeune dieu décide d'aller secourir ses frères et sœurs, en digestion depuis plusieurs années. Il fait donc absorber une potion à Chronos qui le fait régurgiter de la pierre jusqu'aux autres dieux, qui commençaient à trouver le temps long. Les titans fuient alors sous terre et les dieux commencent à s'installer...

Seulement peu de temps après que les premiers olympiens soient montés sur leur montagne, le sol se met à trembler, la terre se craquelle et explose par endroits. Les titans resurgissent du sol et attaquent directement l'Olympe. Le combat est rude, chaque faction a derrière elle tout une partie du monde, des titans les plus mineurs aux monstres de la Terre en passant par les dieux-fleuves. Au cours de la bataille, le fleuve Styx (personnifié par une nymphe océanide) sera l'une des premières divinités à se ranger derrière les dieux et sera récompensé par divers pouvoirs supplémentaires et une place à l'Olympe.
Seulement la guerre ne progresse pas et les titans mettent les dieux en difficulté. C'est alors que les Cyclopes, ces monstres nés de Gaïa en même temps que les titans, offrent à Zeus une arme capable de changer le cours de la guerre : c'est le foudre. En effet Zeus avant d'être maître de la foudre est maître DU foudre. Ce changement de genre est très important: le foudre ressemble à un éclair en bronze que Zeus lance sur les titans. Il se transforme alors en réel éclair et foudroie les ennemis.
Les titans, vaincus, se retrouvent enfermés au fond du Tartare, l'endroit le plus profond des enfers. Les dieux sont alors libres de se partager l'univers.

 

at.jpg

Plusieurs titans échapperont toutefois au Tartare pour le meilleur et pour le pire. C'est le cas de trois frères fils de Japet : Prométhée, Épiméthée (qui reviendront bien vite) et Atlas. Atlas sera alors condamné à porter éternellement le ciel pour l'empêcher de retomber sur Gaïa. Il le portera jusqu'à sa rencontre avec Persée qui (manque de chance) portait la tête de Méduse. Atlas à ce moment refusa de laisser passer Persée et tenta de l'écraser. Pour se défendre, le héros sortit de sa besace la tête du monstre. En croisant le regard du monstre, Atlas se retrouva changé en montagne, son corps devenant roche et ses poils devenant arbres.

 


/Shaï-Hulud



25/06/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres