L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV en page d'accueil.

L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV en page d'accueil.

Persée, héros sous le vent et sur l'Océan [2/4]

   Bien le bonjour à vous, mes amis, pour la suite de ce feuilleton perséen. Nous avons quitté le jeune Persée alors que lui et sa mère se faisaient recueillir par le bon Dictys. Nous le retrouvons maintenant alors qu’il est un jeune adulte dans la force de l’âge, à l’aube d’un banquet qui va tout changer pour lui.

 

L’enfance de Persée s’est déroulée sans heurt particulier, vivant humblement avec son père adoptif et sa mère, fils de pêcheur se croyait-il. C’est alors qu’il était jeune adulte que son oncle Polydecte organise un banquet pour une nana de l’île qui va se marier. Il invite le jeune Persée et prétend qu’il faut amener un présent à la future mariée : un cheval. En fait, Polydecte n’avait aperçu Danaé qu’une fois et, comme on l’avait dit en première partie, Danaé elle est bien bonn- belle. Elle est bien belle. Hum. Et Polydecte, il aimerait bien l’avoir sous sa pluie (si vous voyez ce que je veux dire). C’est pourquoi on peut penser qu’il cherche à apporter le discrédit sur Persée. En effet, si Persée est dans la honte, sa mère Danaé aussi sera éclaboussée par la honte. Ainsi, Polydecte pourra se montrer miséricordieux en prenant Danaé sous sa protection et sous sa couette. Parce que, rappelons que même si Dictys est le frère du roi, il n’en est pas moins pêcheur et donc pauvre. Ainsi, un cheval est un présent très coûteux pour Persée. C’est pourquoi il lance à Polydecte sur un ton ironique et un peu arrogant : « Je rapporterai la tête de Méduse plutôt ! » Bon, le lendemain au mariage il rapplique avec un cheval quand même (parce qu’il est travailleur ce Persée). Mais Polydecte l’a pris au mot et refuse le cheval. Il veut la tête de Méduse ! Et pour convaincre le beau parleur, il menace de prendre Danaé de force. Persée est à ce moment fort frustré et s’en va se lamenter au loin, dans un coin reculé de Sériphos où il peut se retrouver seul avec lui-même pour réfléchir. Enfin, pas tout-à-fait seul, car Hermès, messager des dieux, lui apparaît pour l’aider dans ce périple qui s’annonce. Un périple en effet car non seulement il n’est pas aisé de vaincre Méduse mais il n’est pas non plus aisé de l’atteindre. De plus, comme c’est un bon gars, Persée, et que c’est aussi son demi-frère, Athéna se joint au groupe. Comme quoi, dans son malheur, il a quand même de la chance ce fils de Zeus !

 

Bref, sur les conseils avisés des deux dieux, Persée s’en va à la recherche des Grées. Mais si, vous savez, dans le Disney Hercule ce sont les trois vieilles qui n’ont qu’une dent et qu’un œil pour trois ! Les Grées protègent quelque peu les Gorgones (dont fait partie Méduse) donc il ne sera pas facile de les convaincre d’aider Persée à accomplir sa quête. Aussi Athéna, qui n’est pas la moitié d’une sotte, l’enjoint à dérober la dent et l’œil des Grées pour les y contraindre, elles qui seront alors incapables de se nourrir et de voir. L’affaire et vite menée car bien que prudentes et savantes elles ne sont pas combattantes. Elles sont donc bien obligées de céder aux demandes de Persée et révèlent ainsi l’emplacement des Gorgones. Persée leur rend leurs dent et œil, c’est un homme d’honneur. Mais il suggère fortement aux Grées de ne pas prévenir les Gorgones de son arrivée, car il se pourrait qu’à leur prochaine rencontre il leur dérobe à nouveau leurs biens mais qu’il ne les rende pas dans un aussi bon état. Voilà un grand pas de fait dans sa quête ! L’heure est donc proche de leur confrontation, mais Persée sait pertinemment bien que le regard de Méduse pétrifie et là se trouve son plus grand défi alors. Mais Hermès et Athéna l’aiment bien et lui prêtent quelques artéfacts qui lui seront bien utiles. Hermès lui remet une paire de ses sandales, lui permettant ainsi de voler et donc de faire le moins de bruit possible en approchant de sa cible, ainsi que le casque d’Hadès qui rend invisible. Vous l’aurez compris, le plan est d’y aller en furtif (#MetalGearPersée), Persée n’est pas comme le sera son cadet Héraclès une brute sans cervelle. Athéna pour sa part lui offre une épée, ce qui est bien pratique pour trancher des têtes, et lui prête un bouclier poli de telle sorte qu’on dirait un miroir, pour se protéger du regard direct de Méduse. Persée s’équipe également d’une besace de toute beauté pour transporter la tête de la Gorgone (pas évident de transporter une tête pleine de serpents à la main). De là, stuffé comme il l’est, Persée accompli sa mission avec un grand succès et une facilité déconcertante. Il arrive sur les côtes d’Okéanos (Océan en bon français) où vivent les Gorgones. Il attend qu’elles fassent leur sieste, puisqu’elles ne s’attendent pas à de la visite, virevolte léger et invisible jusqu’à elles, décapite Méduse (c’est simple de savoir qui est qui, c’est la seule qui n’a pas un corps de femme humaine, vous savez les serpents, toussa, toussa) et se casse en deux-deux parce que du coup les deux autres sont assez vénères ! Après un bon temps de fuite et une rencontre avec Atlas qui n’a pas d’importance, il se rend compte déjà qu’il n’est plus poursuivi, ensuite qu’il est en Ethiopie (toute l’Afrique noire est l’Ethiopie pour les grecs). Il profite d’une petite pause pour rendre les cadeaux d’Athéna et Hermès à ceux-ci, sauf l’épée qu’Athéna lui laisse (il en aura sûrement besoin par la suite et de toute façon c’est une épée banale, pas magique) et bien sûr la tête de Méduse qu’il doit livrer à Polydecte. Il lui faut donc rentrer sur son île et délivrer Danaé, sa mère, du pervers Roi de Sériphos. Mais il va rencontrer quelques troubles en route, et ils seront contés dans un prochain article.

 

La prochaine fois, nous retrouverons donc Persée dans ses péripéties entre l’Ethiopie et Sériphos. Bisous les gens.

 

 

 

/Le Prof

 



18/06/2018
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres