L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV en page d'accueil.

L'Encyclopédie Fantastique a déménagé ! RDV en page d'accueil.

Mythologie Grecque


Les Nymphes, présentation générale

   Les nymphes sont fréquemment représentées aux côtés des satyres dans la mythologie grecque. Comme eux, elles représentent la force vive de la nature et peuplent les forêts. Mais on les retrouve également dans les vallées, les rivières, les montagnes... Dans tous les lieux, en somme, où la nature conserve ses droits. 

 

forest_nymph_by_rustikuz.jpg
Les nymphes sont définies par Homère comme les filles de Zeus, mais on lit aussi parfois qu'elles sont nées d'une goutte de sang d'Ouranos. Elles deviennent parfois les suivantes de grandes divinités comme Artémis, Apollon, Dionysos ou Pan, mais aussi de nymphes d'un rang plus élevé comme Calypso. Elles ont l'apparence de jeunes femmes élégantes et séduisantes, allant nues ou peu vêtues. De nature bienfaisante, elles possèdent une très longue espérance de vie et par l'union avec les mortels, deviennent mères de héros, ou demi-dieux. 


Il existe différentes sortes de nymphes, selon leur habitat : 
- les Epigées sont les nymphes terrestres, et parmi elles les Dryades sont les nymphes des arbres.
- les Hydriades sont les nymphes de l'eau, et ainsi les Naïades et les Néréiades sont respectivement les nymphes des sources et des mers.
- les Ouranies sont les nymphes célestes, dont on connaît les sept soeurs Pléiades
- les Lampades ou Avernales sont les nymphes infernales.
- les Muses, enfin, passées de trois à neuf au fil du temps, sont les médiatrices entre le dieu et le poète. 

 


/Spawy


24/06/2014
0 Poster un commentaire

Le Kaos originel

Chez les grecs le monde commence par le Kaos originel. Quelles sont les caractéristiques de ce chaos ? Il n'y a rien, tout est dans tout et les contraire ne sont pas séparés. Cela veut dire que chaque chose peut être n'importe quoi, même son contraire. Aucune forme n'existe... Bref vous n'y verriez pas grand-chose. En fait vous n'y existez pas, tout simplement et rien ne peut y exister.

Pas très folichon, il faut faire quelque chose !

 

Du Kaos surgit le titan originel : Gaïa, la Terre. La principale différence entre les titans et les dieux est que, la plupart du temps, les titans sont un élément du monde tandis que les dieux commandent à un élément. Ainsi, Gaïa est la Terre. Vous marchez sur le sol, vous marchez sur Gaïa. Une fois le règne des dieux instauré, c'est Hadès qui commande le monde souterrain. Mais quand vous rentrez dans une grotte, vous ne rentrez pas dans Hadès.
Donc la Terre apparaît. Et la Terre est très féconde. Très vite elle a son premier enfant par parthénogenèse : le ciel, c'est-à-dire Ouranos. Mais un problème massif se pose. La Terre et le ciel ne sont pas séparés. De cette manière Gaïa se retrouve perpétuellement enceinte mais ses enfants ne peuvent pas sortir en raison du céleste phallus... Au moment le plus critique, Gaïa aura dans son ventre :
-Les trois hécatonchires, aux cent bras et cinquante têtes (résultat certain de l'inceste...)
-Trois cyclopes de première génération
-Et tous les autres titans de seconde génération, dont je vous parlerai... La prochaine fois !

Dans le prochain épisode : accouchement groupé.

 

 

/Shaï-Hulud


25/06/2014
0 Poster un commentaire

Zeus

Après l'éviction de Chronos et des titans lors de la Titanomachie, le monde fut partagé entre les vainqueurs : les olympiens. Zeus ayant libéré tous les autres, il devint le roi de l'Olympe et demanda le pouvoir absolu sur le ciel. Poséidon obtint les mers et Hadès, le monde souterrain.

 

zeus.jpg

Zeus est donc le dieu du ciel, du tonnerre, de la foudre et des intempéries. Quand il pleut, c'est Zeus lui-même qui pleut. Neige-t-il, la neige vient de lui. Mais c'est dans la tempête et dans l'orage que Zeus se manifeste dans toute sa majesté. Armé de son foudre il frappe les mauvais hommes comme les monstres. En effet Zeus est aussi, en tant que roi des dieux, un dieu justicier. Il tranche les différends entre les dieux ou entre dieux et mortels. il est dans cette tâche conseillé par Thémis, la justice (titanide rescapée) qui sera une de ses épouses. Pour rendre justice il disposait de son foudre. Avec ces éclairs forgés par les Cyclopes, il pouvait soit avertir, soit punir, soit encore détruire le monde.
Car oui Zeus a été marié plusieurs fois et reste dans l'imaginaire commun un grand séducteur. En effet Zeus est un gardien de l'ordre établi et aime la beauté, donc les femmes. Ses enfants se compte par centaines avec de très nombreuses femmes, déesses ou nymphes. Léda, Europe, Io, Sémélé... Tant de femmes qui ont généralement fini avec un héros dans le ventre.

Pour séduire Zeus était rusé et changeait souvent de forme: il a séduit Léda en se changeant en cygne. Celle-ci a alors accouché de deux oeufs, deux jumeaux héroïques: Castor et Pollux. Après une longue vie héroïque ils furent changés en constellation: les gémeaux.
Le père de Danaé, un roi grec, fut averti par un oracle qu'il serait déposé du trône par son petit-fils. Désireux d'échapper à ce destin il enferma alors sa fille dans une tour d'airain, pensant éliminer toute sa vie sexuelle. Mais Zeus désirait Danaé et ne comptait pas en rester là. Il se changea alors en pluie d'or pour s'introduire dans les interstices de la tour, puis de la princesse (après avoir repris forme humaine, tout de même.). De Danaé naîtra Persée dont je ne conterai pas l'histoire ici.
Enfin, l'histoire un peu plus longue, celle d'Europe (et après j'arrête parce qu'il y en a plein d'autres ! Je vous en donnerai d'autre quand je parlerai de la naissance des autres dieux. Vous aurez aussi celle d'Io lors de mon article sur Héra). Europe était une jeune syrienne au teint si éclatant qu'on la soupçonnait d'avoir volé le fard de quelque déesse. Quand Zeus l’aperçut il se résolut immédiatement à la séduire. Pour ce faire il se changea en beau taureau et, alors qu'Europe jouait sur une plage avec ses amies, sortit de la mer. Les jeunes filles étaient fascinées par l'animal tout paisible et Europe finit par oser monter sur son dos après que toutes l'aient décoré de guirlandes de fleurs. Alors, avant que les compagnes d'Europe ne fassent de même, le taureau se mit à courir jusqu'à la mer. A son approche les flots s'apaisèrent et le taureau courut sur la mer comme sur une plaine de sable. Après plusieurs heures de course marine, le taureau déposa Europe sur une petite île montagneuse. Il reprit alors sa forme divine et se présenta à Europe. Alors de l'Olympe descendirent les heures (filles de Zeus et de Thémis) qui leur préparèrent une couche sous un platane. De leur union naquit Minos, le premier de tous les rois humains. La légende ajoute que le platane sous lequel s'était fait leur union ne perdit jamais son feuillage.

A Zeus était consacrés l'aigle, le chêne et les cimes de montagnes. On lui sacrifiait des chèvres, des brebis ainsi que des bœufs blancs (dont les cornes étaient parfois dorées).

 

 


/Shaï-Hulud


25/06/2014
0 Poster un commentaire

Héra

/!  Attention cet article contient des propos à caractère machiste pouvant choquer les féministes les plus sensibles. L'auteur de ce message décline toute responsabilité en cas de réaction abusive à ces phrases  /!



Héra est donc l'épouse légitime de Zeus dans la mythologie grecque. Toutefois elle n'est pas sa première épouse, l'immortel ayant été déjà marié avant par trois fois avec :
-La titanide Métis, mère d'Athéna, qui l'aidera a faire absorber à Chronos le vomitif qui libérera les olympiens
-Thémis, la mère des Heures (sortes de nymphes) et des moires (les fileuses du destin, nommées Parques par les latins).
-Mnémosyne, mère des neuf muses (divinités veillant chacune sur un art).

Pour séduire Héra, la stratégie employée fut absolument imparable : Zeus se transforma en petit oiseau (un coucou, dans le mythe que j'ai lu) tout mouillé et tremblant de froid. Héra apitoyée "se saisit de cet oiseau frileux; et, pour le réchauffer, le glissa sur son sein.". Une fois placé en cet endroit stratégique, Zeus reprit sa forme divine. Je vous laisse deviner la suite.
Une fois leur mariage célébré, Héra deviendra célèbre pour ses colères monstrueuses, déclenchées par les infidélités de son divin mari. Elle prendra un plaisir rageur à tourmenter les femmes qu'il aura séduites, harcèlera Héraclès toute sa vie (son nom signifiant littéralement "Gloire d'Héra") en lui inspirant des colères meurtrières, et ira même jusqu'à comploter contre Zeus avec l'aide de Poséidon et d'Apollon. Après l'échec du complot, Héra se retrouva suspendue au sommet de l'Olympe, avec une enclume d'or pendue aux pieds (Zeus a quand même un sacré sens de l'humour).

 

10689442_695916560489744_9206444851244632073_n.jpgHéra partageait avec Zeus certaines prérogatives liées au ciel, aux tempêtes, aux saisons et à l'autorité sur les dieux mais, toujours selon mon mythe "à un moindre degré comme il sied à une femme". Elle restait toutefois la déesse la plus respectée, comme digne femme du roi des dieux. Un seul homme se risqua à la séduire et il en subit une punition éternelle.


Ixion était un mortel ayant assassiné son beau-père dans des circonstances assez atroces, crime dont aucun dieu ne voulait le purifier. A force de prières il finit toutefois par apitoyer Zeus qui, en signe de pardon, l'invita à sa table.
Mais l'ingrat se mit alors à importuner Héra qui vint se plaindre à Zeus. Pour tester Ixion, il donna à un nuage la forme d'Héra et l'envoya tourner autour d'Ixion.
*voile pudique*
De leur union (oui oui, du nuage et d'Ixion) naquit les centaures, créatures a demi issues du rêve, comme toutes les chimères (j'approuve cette origine).
Zeus, furieux, précipita alors Ixion au Tartare où il fut attaché par des serpents à une roue enflammée. Il y tourne encore aujourd'hui.

 


Et comme je suis exceptionnellement gentil je vous accorde un deuxième petit mythe:

Lassée des infidélités de Zeus, Héra fuit un jour l'Olympe et partit se retirer sur l'île d'Eubée, ou Zeus l'avait séduite. Fort attristée de son départ (parce qu'il l'aime quand même sa petite épouse, même si elle s'énerve beaucoup), Zeus mit en place un ingénieux stratagème pour la reconquérir.
Il descendit sur cette île et fit courir le bruit de son mariage prochain avec une nymphe aux yeux clairs, afin d'attiser encore la jalousie de la déesse. Il plaça alors sur un char au trône d'or un mannequin de bois paré comme une divine mariée et l'envoya parader à travers l'île. Ignorant tout de la supercherie, Héra se rua sur sa "rivale" et lui arracha son voile. Découvrant alors la supercherie, elle se mit à rire et remonta sur l'Olympe le cœur apaisé.

Héra est la représentation archétypale de la matrone grecque : attachée, aimante mais aussi impulsive et colérique, elle est la juste déesse des femmes au foyer. Même si Zeus et elle n'ont eu que deux enfants (dont un incertain) et que Zeus s'absente souvent de l'Olympe, ils forment un couple royal et digne, qui règne sur l'Olympe comme sur l'univers. Protectrice de la femme en général, elle sauvegardait en elle la jeune fille, la fiancée, l'épouse et la mère.
La royale déesse était souvent représentée sur un trône élevé. Elle tenait dans une main une grenade, symbole de fécondité, et dans l'autre un sceptre surmonté d'un coucou. Ses cheveux étaient ornés de riches diadèmes, soulignant son air majestueux et grave.
Le paon lui était consacré car, disait-on, le plumage brillant et constellé de l'oiseau était le symbole de la magnificence du ciel étoilé, représentant pour les grecs, le visage d'Héra.

 


/Shaï-Hulud


10/09/2014
0 Poster un commentaire

Poséidon

Après le tonnerre et les orages voici les tempêtes, les flots déchaînés, les séismes et les maëlstroms ! Place à Poséidon, dieu de la mer, des tempêtes, des séismes et seigneur des chevaux.

Si il est aussi le dieu des séismes c'est parce qu'on attribue à des coups de son trident les failles et déchirures qui parsèment les îles de la mer Égée. Ses chevaux sont simplement l'écume qui roule sur les vagues, vue de manière lyrique. Par extension, il règne sur tous les chevaux, même terrestres.

 

popo.jpg
Poséidon est le cadet de la fratrie Hadès-Poséidon-Zeus. Au moment partage du monde il reçut les mers, les îles et les rivages. Ce souverain des eaux vit au fond des mers dans une demeure d'améthyste qu'il partage avec son épouse, Amphitrite. Amphitrite était une nymphe avant de devenir l'épouse de ce dieu. Leur mariage se fit à la mode mythologique: Poséidon s'éprit de la belle nymphe alors qu'elle nageait avec ses congénères et apparut pour la ravir. Toutefois la nymphe effrayée s'enfuit en eau profonde. Poséidon envoya alors un dauphin la poursuivre jusqu'à ce que celle-ci soit trop épuisée. Alors le dauphin la chargea sur son dos pour la ramener à son maître.
Puis mariage. La routine quoi.
Ensemble ils eurent un homme à queue de poisson, Triton, qui devint leur messager à travers les mers. Il possédait une conque marine dont le mugissement rappelait celui de la mer en furie.

Quand il sort de son palais, Poséidon met sa plus belle cuirasse et monte sur son char pour naviguer sur les eaux paisibles, entouré de dauphins et des monstres marins qui reconnaissent en lui leur maître. Dans ses moments de colère au contraire il déchaîne les flots, fait couler les navires comme les îles et ravage les côtes. Sa colère peut même frapper jusqu'au milieu des terres: non content de pouvoir fendre le sol, il peut aussi d'un geste de faire disparaître toute l'eau d'une région. L'Argolide subit ainsi son courroux:
Le roi d'Argolide, Inacchos, avait pris parti pour Héra alors qu'elle et Poséidon se disputaient la protection de cette région fertile. Vexé, le dieu frappa le sol et toutes les sources de la région se tarirent, tous les puits et citernes se vidèrent. Inacchos, privé d'eau dans son palais, envoya alors ses filles chercher des sources d'eau. L'une d'elles se nommait Anymone.
Alors que cette jeune fille cherchait dans un bois, elle voulut abattre un cerf avec son arc. Toutefois le trait manquât sa cible et s'en vint dans le derrière d'un satyre. Courroucé, cette créature se mit sur-le-champ à la poursuivre ! Alors qu'Anymone était sur le point d'être rattrapée elle implora le secours de Poséidon qui apparut derechef pour empaler le satyre sur son trident. Le coup fut si violent que la créature se retrouva empalée sur un rocher. Après qu'Anymone l'ait supplié de rendre l'eau à la contrée, Poséidon arracha son trident du rocher et une source en jaillit aussitôt.

Poséidon eut d'autres enfants, tous des monstres ou des brigands. En effet dans la mythologie grecque la mer est toujours source de monstres redoutables qui chassent les bateaux ou même les hommes sur la terre ferme. Ses enfants les plus célèbres sont le cyclope Polyphème, bien connu pour son passage l'Odyssée d'Ulysse; le géant Antée conçu avec la terre (donc Gaïa), qu'Héraclès tuera; et Procuste, qui assassinait tous les hommes qu'il hébergeait et qui sera tué par Thésée.
Leurs trois histoires sont intéressantes mais l'article commence vraiment à être long. Donc soit vous vous renseignerez par vous-même soit vous me demanderez !

 


/Shaï-Hulud


26/06/2014
0 Poster un commentaire

La Naissance Des Titans

Lentement arrive le moment où Gaïa n'en peut plus de porter un paquet de créatures géantes en son sein. Elle commence donc à appeler ses enfants à se révolter contre leur père afin... De pouvoir sortir du ventre de leur mère. Mais aucun n'ose, effrayés qu'ils sont par la puissance du dieu-ciel ! Finalement c'est le petit dernier des titans qui va prendre l'initiative. Chronos (ou Kronos ou Cronos) répond à l'appel de sa mère qui en échange lui confectionne une faucille (l'utérus multifonction est un de ses nombreux pouvoirs) avec laquelle le fils va trancher le céleste pénis du père. Ainsi le ciel et la Terre se retrouvent séparés et les titans peuvent sortir pour imposer leur règne sur Terre.

Mais avant de parler de ce règne, parlons des autres créatures qui naissent lors de la castration d'Ouranos. Son pénis tombe dans la mer et les flots fécondés forment une écume (en mer Égée, au large de l'île de Cythère) d'où naît Aphrodite (En grec, Aphros veut dire écume). J'entends déjà l'objection "mais Aphrodite est une déesse ! Pourquoi naît-elle avant tous les autres et que fait-elle pendant tout le règne des titans ?" et je vous répondrai "elle vole jusqu'à Chypre et puis plus rien pendant un moment.". Cette incohérence au sein des mythes a une cause simple : la naissance d'Aphrodite comme je vous l'ai décrite n'est qu'une théorie parmi d'autres, qui vient du peuple grec. D'autres auteurs la placent comme étant la fille de Zeus et de Dioné (une fille d'Océan dont je vous parlerai plus tard) et une autre légende la dit née du sang de Chronos versé par Zeus (il y a encore d'autres sources mais bon, je ne fais pas un article sur Aphrodite non plus).

 

Comme j'ai beaucoup parlé d'Aphrodite et que je n'ai pas pu trouver d'image de l'accouchement groupé, je vous met "La naissance de Vénus", de Botticelli.

 

ap.jpg
Le pénis a aussi réussi à féconder bien d'autres choses. Soit la mer une seconde fois pour faire naître les Érinyes, trois divinités vengeresses, appelées Furies par les romains, et dont le rôle était entre autres de faire souffrir les condamnés des enfers. Il y avait Mégère -> "la Haine", Tisiphone -> "la Vengeance" et Alecto -> "l'Implacable", ainsi que les Géants. Un autre mythe dit que ces créatures sont nées de la fécondation de Gaïa par le sang d'Ouranos. Dans le second mythe Gaïa donne aussi naissance aux Méliades (accrochez-vous, on arrive au bout de tous ces exploits du pénis tranché), des nymphes attachées aux frênes.

Revenons maintenant à ce qui nous intéresse principalement : les titans. Le terme "titan" recouvre bien des choses en fonction des mythes. Chez Hésiode, on atteint les quarante titans et titanides (qui sont les titans féminins). C'est beaucoup et la plupart sont éminemment inutiles. Je vais donc en rester aux titans "traditionnels".
Nous partons donc sur une base de douze, ce qui est aussi le nombre des dieux de l'Olympe. Dans un ordre arbitraire, nous avons six titans et six titanides.


-> Six titans : 
-Océan, au nom aussi transparent que les eaux qu'il incarne.
-Japet, qui porte le coin ouest de l'univers avec un pied dans le monde des morts. Il mène une entreprise familiale de porteurs vous le comprendrez après.
-Crios, qui semble-t-il n'a pas d'attribution, si ce n'est comploter contre Ouranos pour le châtrer puis contre Zeus pour le renverser. Il n'est pas marié à une de ses soeurs mais à Eurybie, une fille de Gaïa et de Pontos (Pontos est un enfant que Gaïa a fait toute seule et représente le flot des eaux).
-Coéos, dont le nom signifie "Celui qui sait", symbolisait la voûte céleste)
-Hypérion, titan solaire qui représente l'astre à son zénith et le feu du soleil (pas le soleil lui-même)
-Chronos, le maître du temps, sur qui je reviendrai plus tard.


La liste est complexe mais la plupart de ces titans ont uniquement le rôle d'exister. Idem pour les titanides.

 

tit.jpg
-> Six titanides qui ont pour principale fonction d'assurer la reproduction des titans :
-Mnémosyne, qui n'est mariée à aucun titan mais qui fera partie des nombreuses conquêtes de Zeus.
-Thémis, déesse de la justice et de l'équité qui sera la seconde femme (et conseillère a plein temps) de Zeus après avoir été l'épouse de Japet. Avec Japet elle aura Atlas, le porteur du ciel (je vous avais dit que c'était de famille) qui pour l'instant ne fait rien, Prométhée et Épiméthée dont je reparlerai avec la création de l'homme, Hespéros qui ne sert à rien, et Ménétios qui n'a pas de fonction non plus.
-Théia, épouse d'Hypérion de qui naîtront Hélios, personnification du soleil parfois assimilée à Apollon, Séléné, la Lune (plus précisément la pleine Lune) parfois assimilée à Artémis, et Eos, l'aurore, suffisamment inutile pour n'être confondue avec personne.
-Téthys, femme d'Océan et personnification de la fécondité marine: ils auront ensemble plus de 6000 enfants, tous des dieux-fleuves (divinités mineures dont l'importance dépend de la taille du fleuve) ou des océanides, nymphe aquatiques mais non marines (parce que des nymphes il y en a des caisses !).
-Phébé (ou Phœbé), qui symbolise aussi la lune et qui sera aussi confondue avec Artémis. Elle est mariée à Coéos avec qui elle aura Astéria, la nuit étoilée que Zeus poursuivra jusqu'à ce qu'elle se jette à la mer pour se changer en île (premier harcèlement de ce feuilleton ! Et ce ne sera pas le dernier croyez-moi), et Léto, une future maîtresse de Zeus.
-Et enfin Rhéa, l'épouse de Chronos, de qui naîtront 6 dieux olympiens: Hestia, Hadès, Déméter, HéraPoséidon et Zeus. Tous sauf Zeus seront dévorés par leur père dans des circonstances qui vous seront contées dans le prochain épisode !

 



/Shaï-Hulud


25/06/2014
2 Poster un commentaire

Hadès

Et nous nous retrouvons pour parler du troisième frère, le moins bien connu, Hadès, roi des Enfers.
Pourquoi parlé-je d'un dieu mal connu ? Parce que notre culture catholique fait rapidement le lien entre roi des Enfers et divinité maléfique, donc Hadès passe pour le méchant de l'Olympe. Sauf que c'est faux, j'y reviendrai.

 

hadès.jpg
Donc comme je l'ai dit Hadès règne sur les Enfers, les sous-sols de manière générale (et donc tous les trésors que l'on peut y trouver) et sur les âmes des morts. Il règne donc au cœur des Enfers, dans son palais d'obsidienne, et ne monte que rarement sur l'Olympe. Il est d'ailleurs peu impliqué dans les querelles qui s'y produisent et dans les affaires des mortels: il a déjà fort à faire avec les morts. Si il est très jaloux de son royaume et de ses sujets (il est assez à cheval sur les règlements; tu es mort, tu le restes) il ne convoite pas la domination de Zeus (contrairement à Poséidon qui complote fréquemment contre leur petit frère. C'est lui le méchant de l'Olympe ! Avec Arès). Aîné des dieux (du moins aîné des dieux mâles), il se plaît dans son royaume et dans sa solitude.
Mais la solitude a fini par peser à Hadès, fut-il le plus agoraphobe de tous les dieux. C'est ainsi que vient le mythe principal qui l'implique : l'enlèvement de Coré (ou Proserpine, selon les versions).

Coré était la fille de Déméter, déesse de l'agriculture (pour être exact elle représente tout ce qui, dans la nature, est soumis à l'homme). Elle était comme presque tout le monde dans la mythologie grecque, d'une grande beauté. Hadès en la voyant décida d'en faire sa compagne éternelle. Alors que la jeune fille jouait dans les champs, le sol se fissura et Hadès en surgit sur son char, attrapa la donzelle et s'en retourna aussi sec sous terre. Au terme d'une longue quête (que je vous raconterai probablement dans mon article sur Déméter), la déesse trouva enfin le ravisseur de sa fille. Toutefois Hadès ne voulait pas lâcher sa compagne et argua que Coré (devenue Perséphone depuis son mariage) avait mangé des fruits poussant dans les 
Enfers. Ayant mangé la nourriture des morts, elle ne pouvait retourner vivre dans le monde des vivants.
Alors Déméter se mit en colère et s'enfuit sur Terre sous la forme d'une mortelle. Une grande famine s'ensuivit car les champs ne produisaient plus rien. Devant la misère de l'humanité, Zeus intima à Hadès l'ordre de trouver un compromis avec Déméter. Perséphone passa dont en garde alternée entre sa mère et son mari: six mois par an, elle reste aux Enfers et les plantes ne poussent plus. Les six autres mois elle rejoint sa mère et la nature se remet à vivre. Vous l'aurez sûrement deviné: Perséphone est à la fois la reine des enfers et la déesse du printemps !

Hadès est le plus souvent représenté siégeant près de son épouse. C'est un homme dans la fleur de l'âge portant une barbe noire et hirsute. Il tient dans sa main un sceptre qui lui permet de commander la masse des morts, et dans l'autre des clés, symbole laissant entendre que les portes de la vie sont à jamais fermées à ceux qui parviennent en son funèbre empire. La corne d'abondance lui appartient: en effet je rappelle que c'est à lui qu'appartiennent toutes les richesses de la Terre. Son dernier attribut est un casque permettant de devenir invisible (mais bon Hermès lui a piqué... Enfin en théorie c'est le sien).
On sacrifiait à Hadès des brebis noires et des taureaux noirs que l'on parait de bandelettes sombres. On laissait le feu les consumer entièrement (c'est vraiment très sombre...).

 


/Shaï-Hulud


26/06/2014
0 Poster un commentaire

Les Hécatonchires

 

Enfants monstrueux des titans originels Gaïa et Ouranos, les Hécatonchires (du grec "qui a cent mains") sont d'immenses créatures humanoïdes à cent bras et cinquante têtes (autant dire que pour marcher, c'est directement au conseil d'administration). Ils sont dotés d'une force colossale, et certains mythes les affirmant capables de soulever des montagnes.
Rejetés par leurs frères les Titans après leur naissance (collective, je vous raconterai ça un autre jour) en raison de leur difformité, ils seront libérés de leur prison du Tartare (coeur de l'enfer grec) par les dieux, enfants de ces mêmes Titans lors de la judicieusement nommée guerre des titans (ou titanomachie). Grâce à leur incroyable puissance ils aidèrent aux dieux de l'emporter sur les titans et à imposer leur règne. Ceci fait les dieux les renvoyèrent au Tartare dont ils devinrent les gardiens (gardant ainsi les Titans déchus et divers mortels punis pour l'éternité).
On retrouve des Hécatonchires dans des mythes ultérieurs, notamment Briarée qui participera à déjouer un complot monté contre Zeus par AthénaHéra et Poséidon. En récompense il reçut la main de Cymopolée, une fille de Poséidon et une dispense de garder le Tartare (parce qu'il y a mieux pour une lune de miel).

 

héca.jpghéc.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


/Shaï-Hulud


25/06/2014
0 Poster un commentaire

Les Cyclopes

Comme je vous ai déjà parlé des hécatonchires, l'heure est venue de vous parler des cyclopes, ces créatures monstrueuses qui sont leurs frères.
Leurs caractéristiques physiques sont assez basiques: très grands, très forts et un oeil unique au milieu du front (et une absence des deux autres yeux, logique).

cyc.jpgLa première chose à savoir est qu'il y a deux générations de cyclopes.

Les premiers sont les enfants d'Ouranos et de Gaïa, nés en même temps que les titans et les hécatonchires. Ceux-ci s'uniront aux dieux lors de la titanomachie (Cf article sur les hécatonchires) en fabriquant des armes. Ils offriront notamment à Zeus l'arme la plus dévastatrice de l'univers: le foudre (oui LE foudre) dont la puissance dévastatrice permettra de renverser le cours de cette guerre.
Une fois Héphaïstos (le dieu de la forge, du feu et de la technique) né, les cyclopes originels rejoindront ses ateliers pour produire les armes des dieux et divers objets avec le dieu.

 
Il existe ensuite une seconde génération de cyclopes, la plus connue, qui est entièrement constituée d'enfants de Poséidon (le petit coquin ! Poséidon d'ailleurs n'a quasiment que des monstres dans ses enfants avec les mortelles... Pas de chance.). Le plus connu est Polyphème, le cyclope dont Ulysse percera l'oeil pendant son sommeil. Ces cyclopes vivent sur des îles et dévorent les marins qui osent s'arrêter sur leurs rives.

C'est d'ailleurs Polyphème sur la photo ! Modernisé certes mais il reste un classique.

 


/Shaï-Hulud


25/06/2014
0 Poster un commentaire

La Titanomachie

Après notre petit tour d'horizon sur les titans, voici venu le temps des rires et des chants. Ou plutôt de la guerre et de la lutte parricide.
En effet ce sont aujourd'hui les enfants de Kronos et de Rhéa qui vont nous intéresser. Le titan a eu six enfants de sa titanide (à cet âge les gens étaient fidèles, mais rassurez-vous, Zeus arrive) : Hestia, Hadès, Poséidon, HéraDéméter et Zeus
Kronos savait d'un oracle qu'un de ses enfants le détrônerait du rôle de maître de l'univers. Il décida donc (parce que l'abstinence sexuelle c'est pour les faibles) de dévorer chacun de ses enfants à leur naissance. Cela fut le cas des cinq premiers olympiens. Vous pourrez facilement objecter qu'à l'époque il n'y avait pas d'oracle mais c'est là que la valeur symbolique du mythe apparaît : Chronos symbolise le temps, or le temps finit toujours par dévorer ce qu'il crée. 

 

kr.jpg
Pour la naissance de son sixième enfant, Rhéa, fatiguée de voir ses enfants impitoyablement dévorés après chaque grossesse, décide de tromper Chronos en lui présentant à la place du bébé une pierre enveloppée de langes. Pierre que Chronos s'empêche de gober (hmm, c'est plein de minéraux !). Pendant ce temps elle envoie l'enfant, Zeus, en Crête où il sera élevé par des nymphes et nourri par la chèvre Amalthée (voir le petit tableau ci-dessous, peint par Emile Crespelle en 1861).

 

am.jpg
Un jour en jouant avec la chèvre, le jeune dieu lui cassa une corne. Un peu gêné il décida d'en faire la corne d'abondance, toujours pleine de victuailles en tous genres, qui sera ensuite remise à Hadès par les nymphes. Zeus gardera toujours une grande affection pour cette chèvre, mais ne lui laissa pas d'enfants contrairement à toutes les créatures féminines dont Zeus se prendra d'affection ensuite. A sa mort elle sera changée en constellation : le capricorne.


Ayant grandi, le plus-si-jeune dieu décide d'aller secourir ses frères et sœurs, en digestion depuis plusieurs années. Il fait donc absorber une potion à Chronos qui le fait régurgiter de la pierre jusqu'aux autres dieux, qui commençaient à trouver le temps long. Les titans fuient alors sous terre et les dieux commencent à s'installer...

Seulement peu de temps après que les premiers olympiens soient montés sur leur montagne, le sol se met à trembler, la terre se craquelle et explose par endroits. Les titans resurgissent du sol et attaquent directement l'Olympe. Le combat est rude, chaque faction a derrière elle tout une partie du monde, des titans les plus mineurs aux monstres de la Terre en passant par les dieux-fleuves. Au cours de la bataille, le fleuve Styx (personnifié par une nymphe océanide) sera l'une des premières divinités à se ranger derrière les dieux et sera récompensé par divers pouvoirs supplémentaires et une place à l'Olympe.
Seulement la guerre ne progresse pas et les titans mettent les dieux en difficulté. C'est alors que les Cyclopes, ces monstres nés de Gaïa en même temps que les titans, offrent à Zeus une arme capable de changer le cours de la guerre : c'est le foudre. En effet Zeus avant d'être maître de la foudre est maître DU foudre. Ce changement de genre est très important: le foudre ressemble à un éclair en bronze que Zeus lance sur les titans. Il se transforme alors en réel éclair et foudroie les ennemis.
Les titans, vaincus, se retrouvent enfermés au fond du Tartare, l'endroit le plus profond des enfers. Les dieux sont alors libres de se partager l'univers.

 

at.jpg

Plusieurs titans échapperont toutefois au Tartare pour le meilleur et pour le pire. C'est le cas de trois frères fils de Japet : Prométhée, Épiméthée (qui reviendront bien vite) et Atlas. Atlas sera alors condamné à porter éternellement le ciel pour l'empêcher de retomber sur Gaïa. Il le portera jusqu'à sa rencontre avec Persée qui (manque de chance) portait la tête de Méduse. Atlas à ce moment refusa de laisser passer Persée et tenta de l'écraser. Pour se défendre, le héros sortit de sa besace la tête du monstre. En croisant le regard du monstre, Atlas se retrouva changé en montagne, son corps devenant roche et ses poils devenant arbres.

 


/Shaï-Hulud


25/06/2014
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser